Imparfaits, libres et heureux… Chapitre deux.

(Les extraits que je donne proviennent du livre Imparfaits, libres et heureux de Christophe André. C’est un livre qui m’accompagne et qui accompagne surtout ma reconstruction… J’ai décidé d’en faire partager mes lecteurs parce que je pense que c’est un des meilleurs livres que j’ai lu pour se guérir de tout un tas de choses en rapport avec l’estime de soi ou la confiance en soi.) Les lignes en italiques sont mes propres écrits. Le reste est soit un résumé, soit des phrases tirés du livre.

imparfaits, libres et heureux

imparfaits, libres et heureux

L’essentiel sur l’estime de soi.

Voici 43 ans que je suis sur « cette bonne vieille terre » (comme dirait le capitaine Haddock) et que je me débats avec des problèmes d’estime de soi. 

Tout seul, en règle générale (à part bien-sûr lorsque j’étais en pleine dépression), tout va bien dans ma tête : j’ai l’impression d’être fort, de pouvoir tout réussir, de pouvoir parler avec n’importe quelles sortes de personnes… Mais dés que je me confronte avec des gens, en groupe où individuellement, je ne peux pas m’empêcher de me demander si on m’apprécie, si l’on me prend au sérieux, si ce que je dis est correct, si l’on ne se moque pas de moi, si ce que je fais est apprécié… Et même si au début d’une « scène de la vie courante », je peux me sentir bien et en confiance, peu à peu, mon estime de moi-même se dégrade jusqu’à en avoir un malaise plus ou moins fort. Fort heureusement, ces « scènes » ne durent jamais assez longtemps (en règle générale) pour que mon malaise prenne le pas sur l’apparence de la confiance que je peux avoir mais si ça devait être le cas, il me faut alors sortir de la pièce ou du groupe histoire de respirer un bon coup…

Qu’est ce que l’estime de soi  ?

L’estime de soi c’est :

-Ce que je pense de moi,
-Comment je me sens avec des pensées,
-Ce que je fais de ma vie avec tout ça.

Mais c’est aussi ce que je crois que les autres peuvent penser de moi.

L’estime de soi nous est naturel.

Nous avons une grande chance en tant qu’être humain de l’espèce « mammifère pensante« , c’est de pouvoir réfléchir sur soi, de s’analyser, de pouvoir évoluer et de s’améliorer. Mais il y a le côté négatif de cela, nous sommes aussi capable de nous mépriser nous-même, de nous faire mal, de nous critiquer. Or il est évident que ce n’est pas la bonne marche à suivre pour aller bien mais ceci est fait de manière « instinctive » de part notre passé, notre enfance, nos souffrances, nos habitudes…

Le rapport à l’autre fait que, quand notre estime de soi est mauvaise, on finit par ne plus voir en l’autre qu’un regard intrusif et un jugement sévère. A redouter le rejet au lieu de susciter l’acceptation. A craindre l’échec au lieu de chercher la réussite. 

L’estime de soi influence notre façon d’être.

Un égo en bon état de marche est un bon outil précieux pour la survie et la qualité de vie. L’estime de soi nous donne des informations qui sont importantes pour notre vie. Elle nous signale si nos besoins de reconnaissances sociales et les signes de performance sont satisfaits ou non.

L’estime de soi est surtout sensible aux échecs et aux rejets. Elle nous donne une « alarme » pour savoir si on est toujours sur le bon chemin ou si l’on s’en écarte.

L’estime de soi est plus que jamais nécessaire.

Notre société a évolué. D’une société dans laquelle chacun était à sa place et devait y rester, nous sommes passés à une société ou chacun doit se débrouiller pour vivre… où survivre, sans que quelqu’un d’autre ait son mot à dire.

Nous sommes dans une société de performance et, la construction de soi est ainsi devenue indispensable dans des périodes comme la nôtre, fondées sur l’autonomie et la performance individuelle. 

Nous ne pouvons donc pas, aujourd’hui nous passer de l’estime de soi, pour survivre en ce monde, pour éventuellement le changer : il en a bien besoin !

Nous avons besoin d’agir pour changer et changer notre société et pour ça, il nous faut de l’estime de nous même.

Sans estime de soi, toute notre personnalité restera sous influence.

L’estime de soi est l’outil de notre liberté et de notre autonomie psychologique.

Si nous n’en avons pas, nous risquons de rester sous influence :

  • Influence de notre passé,  nous resterons en « pilotage automatique » par rapport à ce que nous auront appris enfant et adolescent.
  • Influence de notre société qui nous évertue à nous faire acheter, penser, être selon une mode ou une influence extérieur.

Une bonne estime de soi nous permet de ne pas être le jouet des influences sociales. 

 

Comment devenir moi-même en émergeant de toutes ces influences ? Comment choisir ce que je veux être ? Et surtout, comment m’y prendre ? En travaillant tranquillement sur l’estime de soi .

 

Le prochain article est ICI

Vous êtes venu ici ? super.
Mais comme je voudrais améliorer mon blog et mes services, j'aimerais en savoir plus sur vous.
Auriez-vous la gentillesse de répondre à ce petit questionnaire ?
Ça ne vous demandera que deux minutes !!

Merci

Sondage

N'hésitez pas à vous inscrire !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aide

WordPress theme: Kippis 1.15