Normalement c’est un blog positif…

Positive attitude.

On a beau vouloir changer le monde, changer les autres, se changer soi… Rien ne se passe. Parfois, souvent, on lit des livres, on écoute des podcasts, on regarde des vidéos de motivation mais ça ne sert à rien… Parce qu’on ne fait rien, ou pas suffisamment pour se sortir de ces situations où l’on s’enlise…

La dépression…

Un mot qui veut dire tout et rien… Il y a ceux qui pensent que ceux là feraient mieux de se donner un coup de pied au cul et arrêter de se lamenter sur leur sort, se mettre au travail, et puis merde « moi je me casse le cul à me lever aux aurores pour bosser sur un chantier pendant que ces trous du cul restent couchés, soit disant parce qu’ils sont malades… »

Il y a ceux qui pensent que c’est une vraie maladie qui, comme le cancer ou le sida, ont des guérisons totales ou partielles mais ont des guérisons longues. Car comme ces maladies on en meurt… De lâcheté ou de courage je ne sais pas mais on en meurt…

L’esprit est souvent bien fait parce qu’il donne à l’homme de génie la clé qui manque pour finir son invention, sa potion, son médicament, son idée… Mais l’esprit n’est rien d’autre qu’un ordinateur qui recrache ce qu’on lui a fait ingurgiter…

Une enfance de merde avec un père violent, une mère lâche et sans volonté, une façon de se défendre comme on peut, en se mettant dans un monde à part fait du futur adulte un être fragile, sans beaucoup de défense, vulnérable à un monde cruel qui pense qu’en naissant homme, alors, on est FORT !!!

Ceux qui pensent que nous sommes faibles, des pleurnichards, des imbéciles, des idiots parce que l’on reste couché dans une souffrance à la blessure invisible :

Allez vous faire foutre !

Ceux qui par lâcheté quittent l’autre sans penser à ce qu’il va devenir. Juste parce qu’on ne pense qu’à soi et rien qu’à son plaisir !

Allez vous faire foutre !

Tout ceux qui ne comprennent pas que l’esprit humain est tellement complexe qu’encore aujourd’hui il y a des choses invisibles que des « à peu pres » illettrés parce qu’ils ne les voient pas pensent que ça n’existe pas…

Je suis ce que je suis. Je souffre comme je peux. Et je guéris à mon rythme.

Mais je vais guérir ! Je vais montrer au monde ce que je suis capable de faire ! Je vais vous montrer à vous pauvres cloches qui pensez qu’avoir un travail salarié est la seule solution pour s’en sortir ! Je vais vous montrer à vous qui pensez qu’à 42 ans on ne peut plus rien faire, tout juste bon à se plaindre, si on ne peut pas gagner plus que vous qui êtes « juste » salarié ! Je vais montrer au monde que quelque soit d’où l’on vient, on peut toujours s’en sortir si l’on veut. Mais bien sur avant il y aura une guérison. Elle ne se verra pas peut-être, elle sera invisible comme la maladie mais au moins… j’aurais ma conscience pour moi…

Avez-vous vraiment la votre aussi seine que vous pensez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *