Libre échange…

Des valeurs on en a tous n’est ce pas ?

Entre la mamie qui donne à manger à des pigeons idiots (dixit Renaud) et Mère Thérésa qui aide les pauvres à Calcutta, il y a une infinité de valeurs qui nous traverse un peu tous les jours. De petits trucs comme ça… Mais en fin de compte ils sont rares.

Regardez le monde. Ça devient banal de dire que les infos ne parlent d’événements que quand les médias sont sûrs que ça va faire de l’audience. Les SDF ? En hiver quand le froid commence et qu’ils risquent de crever tous… et donc on les parque tant bien que mal dans des centres. Et à condition bien sur qu’ils le veuillent. Et si ça marche ? La France peut s’enorgueillir de n’avoir que peu de mort en hiver !!

En été ce sont les “vieux”, surtout après “l’hécatombe” de l’été 2003, que l’on cherche à protéger. Et ça marche ! Enfin ça semble marcher !! Seulement ces grosses chaleurs ne sont pas vraiment revenues alors…

Mais on ne parle pas des SDF qui meurent en été (ou très peu) alors que c’est là qu’ils ont le plus besoin d’aide. Ben non… c’est le temps des vacances ! Nos sacrées vacances ! Où l’on a autres choses à penser qu’à de pauvres débris qui ont eu la malchance de tomber dans les accidents de la vie (et puis surtout éviter de penser à eux évite de penser que ça pourrait nous arriver).

On ne pense pas à nos voisins chez lesquels parfois une femme hurle de douleurs parce qu’elle est battue.

Ou ces autres personnes dont on voit les enfants… maigres, sales, avec des vêtements déchirés, qui partent à l’école, le père à la porte de la maison les regardant méchamment, une bière à la main à moitié saoul… à 8h du mat…

Une solution à tout.

 Tous ces accidents de la vie dont je suis sûr, si l’on s’en donnait les moyens, nous pourrions sinon les éradiquer, en tout cas les faire baisser. Mais les services sociaux sont sous équipés, le chômage galope, la misère croît de jour en jour, l’éducation “nationale” a de moins en moins les moyens intellectuels de s’occuper de nos enfants car on ne leur apprend pas la base de la vie : la tolérance, le respect de soi et des autres, la motivation par le travail bien fait, la motivation par le compliment, la force de l’amour, l’accomplissement de soi, savoir évoluer positivement, savoir se faire aider, et savoir aider les autres, s’estimer soi même, savoir se faire confiance, remporter des victoires justes et honnêtement.

Non aujourd’hui seuls les chiffres comptent. Dans la police et dans la gendarmerie il faut qu’ils fassent des chiffres pour “faire baisser la violence routière et les violences aux personnes“. Alors et au mépris de la morale qu’ils sont censés faire respecter, ils font des chiffres. Ho ! bien sûr leurs supérieurs ne leur ont surtout pas dit de faire ainsi… non bien sur ! c’est dit à demi mots.

Nos amis les banques et les financiers en général pour qui les chiffres comptent par dessus tout doivent les faire progresser, les faire augmenter. Et si pour ça il faut faire virer quelques milliers de personnes ? Parce que l’usine pour être plus productive doit être implantée ailleurs ? Pfff mais on s’en fout ma pôv dame !! Ce sont les financiers qui gouvernent le monde.

Que peut bien faire un article comme celui là dans un blog de “relations humaines positives ” ?

Tout simplement parce que si l’on arrêtait de se regarder le nombril, si chaque jour que Dieu fait nous pouvions TOUS faire un geste, un petit geste pour un autre, alors là le miracle d’un monde meilleur pourrait enfin voir le jour. Et doit on attendre que les autres commencent pour commencer soit-même ? non bien sur…

Les relations humaines positives, ce sont des gestes du quotidien, un sourire, une écoute, une parole, un siège que l’on libère, un paquet de pâte dans le chariot des restos du cœur, juste être honnête, savoir évoluer, pour soi, savoir s’aimer, pour les autres… apprendre à avoir de la compassion. Avoir de la tolérance même si les autres n’en ont pas… C’est parfois en montrant l’exemple que l’on peut donner au monde une chance.

Et puis, il y aura toujours une bande de salopards, de malhonnêtes, d'”acheteurs” de pouvoir qui au mépris de la vie des autres feront leur propre vie. Et après… est ce que les imiter fera de vous des hommes aussi riches qu’eux ? Non bien sur ! Il faut comme pour le succès dans la chanson ou au tennis un “don” pour ça. Eux sont incapables de faire un travail honnête car ils sont incapables d’apprendre honnêtement. Mais vous si ! Alors apprenez à vous aimer ! Apprenez à aimer les autres ! Apprenez à apprendre ! Apprenez à construire !

La peste

Et la semaine prochaine, dimanche, il y a le deuxième tour des élections. Hollande contre Sarkozy. Choisir entre la peste et le choléra. La peste parce que on a déjà vu les résultats de l’un. On sait bien pour qui il roule. Même si parfois il a des discours contre les financiers, on sait que par ailleurs il les protège, il vit avec et pour eux. Il est l’un des leurs.

Qui est capable de s’augmenter à peine arrivé au pouvoir ? J’ai vu des dictateurs le faire. Des hommes “élus” à l’unanimité… comme dans l’ancienne URSS (mais aujourd’hui qu’elle s’appelle la Russie… comment dire…. peut-on dire qu’elle est démocratique ? Poutine un démocrate ? lol !!)

Mais là c’est en France que ça s’est passé. Dans une des plus grande démocratie du monde. Celle des droits de l’homme et du citoyen. La peste. Celle qui se répand. Cette maladie contagieuse. Comme ces idées qui se répandent de pays en pays, ces concepts qui se répandent de chefs d’entreprise en chefs d’entreprise (du CAC et d’autres places boursières bien sur)

Le choléra

Le choléra car que peut bien faire la gauche dans le contexte politique et économique du moment. Ceux qui nous gouvernent et qui gouvernent le monde ne sont pas nos chers hommes politiques élus… (ni même les dictateurs puisqu’ils sont tous sous la coupe de gros financiers encore plus véreux que les autres.)

C’est la finance qui décide malheureusement. Et rien aujourd’hui ne pourra contrer ça. Rien sauf le réveil de notre conscience. Rien sauf une véritable révolution culturelle. Elle peut se faire armée comme pour bien des révolutions. Mais elle peut se faire aussi sans violence. En prenant le contrôle de notre vie. En prenant le contrôle et la direction de nos pays. Il faut pour ça être intègre, honnête, solide. Si l’on prend l’exemple de tous ces gens qui silencieusement et discrètement prennent les choses en main par le biais de ce site.

Ce ne sont que des petites choses mais qui font avancer le monde vers le bien un peu plus chaque jour. Moi je vous le dis…

allez voter dimanche prochain. Mais aller voter pour le moins pire, que l’on puisse un peu respirer. Et ensuite il va falloir se battre pour qu’aux prochaines élections, des partis comme celui de Marine le Pen redeviennent marginaux. Car on ne peut pas tolérer que dans une démocratie comme la France, pays des droits de l’homme et du citoyen, des individus puissent encore, au XXI ème siècle, prôner des idées comme le racisme, l’intolérance et la haine…