La cigale et la fourmi.

La leçon de La Fontaine

La Cigale, ayant chanté
Tout l’été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue :
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau.
Elle alla crier famine
Chez la Fourmi sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelque grain pour subsister
Jusqu’à la saison nouvelle.
« Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l’Oût, foi d’animal,
Intérêt et principal.  »
La Fourmi n’est pas prêteuse :
C’est là son moindre défaut.
Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à cette emprunteuse.
– Nuit et jour à tout venant
Je chantais, ne vous déplaise.
– Vous chantiez ? j’en suis fort aise.
Eh bien! dansez maintenant

Jean de LA FONTAINE (1621-1695)

Une leçon pour mes vieux os…

Cette fable m’est venue ce matin 30 avril chez ma psychologue. Ma vie a été celle de la cigale. En effet, quand j’avais de l’argent plutôt que de le mettre de côté, je le dépensais. Et régulièrement je me retrouvais sans le sous et à devoir de l’argent à droite et gauche.

Pourtant j’ai eu des occasions ou j’aurais pu non seulement rembourser mes dettes mais de plus en mettre de côté tout en vivant quand même pas si mal.

En 2008, j’ai pris la décision de déménager sans emménager. Étant routier à l’époque, j’ai vendu ou donné tout ce que je pouvais, entreposé le reste chez un ami, habité dans mon camion. Lorsque j’avais mes enfants je louais un gite.

Puis j’ai acheté un camping car d’occasion. Pendant pratiquement 11 mois j’étais une espèce de nomade. J’étais plutôt content. Seulement tous les loyers que j’économisais, plutôt que de les mettre de côté, je les ai dépensées… à des conneries, des restos etc…

Une leçon pour vos jeunes os.

A vous qui démarrez dans la vie, réfléchissez avant d’agir. Si vous êtes comme moi à l’époque, que vos parents n’ont pas mis d’argent de côté pour vous, que vous démarriez dans la vie active et que déjà c’est dur, soyez plutôt fourmi que cigale.

En y réfléchissant, si j’avais géré ma vie autrement, j’aurais aujourd’hui une vie tellement différente. Ma première paie, plutôt qu’en dépenser la moitié pour une chaine hifi, j’aurais commencé à en mettre de côté…

Quand on en a la possibilité, rester chez les parents le plus longtemps possible. Leur donner un peu bien sur pour le gîte et le couvert mais en mettre le plus de côté pour avoir un jour de quoi acheter une maison (par exemple).

Surtout si vous êtes routier. Grâce à ce métier puisqu’on nous paye les frais de route qui donnent un tiers en plus de « salaire » (bien sur il ne faut pas le considérer ainsi puisque dessus ne sont pas prélevées de caisses donc pas de retraite dessus…) on peut vraiment économiser beaucoup en dix ans de temps.

Ensuite, bien sur quand on a une famille et si le métier ne passe pas avant tout, je vous suggère de vous reconvertir dans un métier plus stable, pour que vous puissiez voir grandir vos enfants. Enfin bref… je suggère à ceux qui veulent gérer leur vie logiquement d’éviter de devenir cigale et de préférer être une fourmi…

0 pensées sur “La cigale et la fourmi.”

    1. Bonjour,

      Mieux vaux tard que jamais pour une réponse…J’ai eu un problème avec mon blog et je ne pensais pas pouvoir récupérer les commentaires en dessous des articles… que déjà j’ai du mal à récupérer… et pourtant ton com est là… et j’y réponds :
      C’est très bien que ton frère ait pu faire des économies… moi, je n’en ai pas eu la volonté… d’ailleurs je crois que ça ne m’a même pas effleuré l’esprit…
      J’espère qu’aujourd’hui ça va bien pour lui…
      Merci de ton passage… et à bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *