La prophétie des Andes

 

Je vous en ai déjà parlé (quand mon blog était complet… ) La prophétie des Andes est un livre que j’affectionne tout particulièrement parce qu’il parle de notre vie, de la raison de notre vie sur terre, de nos troubles, de nos erreurs et leurs raisons…

Dans les jours à venir, je vous parlerais de ce livre en détaillant chaque chapitre, chaque “révélation” en vous disant pourquoi je crois que l’auteur de ce petit roman a raison et en quoi cela pourrait vous aider dans votre vie quotidienne.

 

Quand on est fatigué de vivre.

Quand on est fatigué de vivre et que nos impressions nous trahissent.
Quand nous avons tant et tant de malheurs que nous ne savons plus comment faire.
Quand notre image nous parait si peu crédible, que tous les doutes s’immiscent.
Et qu’à chaque action, chaque “bêtise”  nous voudrions rentrer sous terre.

Lorsque nous avons l’impression que le regard des autres est porté sur nous
Avec tout le mépris dont peut-être capable un être humain
Alors  même que c’est juste sa mauvaise humeur qui se montre à nous
Nous sommes tant capable d’inventer nos ennemis, nos problèmes, nos petits riens.

Quand on est fatigué de vivre, que nous sommes épuisés de n’avoir rien fait.
Que nous sommes découragés, mortifiés, honteux et que l’on ne s’aime pas.
Rien ne peut changer, ni un sourire, ni une parole gentille, ni une fille qui plait.
Que l’on a mare de tout, de soi, des autres, du boulot, de soi, et encore de soi…

Quand on est fatigué de vivre et que l’on voudrait mourir.
Et que même penser à ceux qui nous aiment ne change rien à nos envies.
Quand on est fatigué de vivre et que l’on arrive plus à sourire
Que pleurer ne nous soulage même plus, ni manger, ni boire, on est sans vie…

Une chose peut encore nous sauver de ce geste fatal,
C’est de se dire : “attendons encore un peu”
Il y aura peut-être un truc, lui, elle ou Dieu.
Il y aura peut-être encore un espoir, même pâle…

Car ce ne sont que quelques secondes dont ont besoin ces désespérés de la vie
Quand on est fatigué de vivre, quelques secondes encore et l’on rit,
Quelques rayons de soleil en plus, un peu de chant d’oiseau, une voiture qui passe,
Un train au loin, un avion dans le ciel, et peut-être… le désespoir passe

La fatigue s’éloigne, la vie reprend même pâle, l’espoir renaît, un peu encore.
Quand on est fatigué de vivre……

 

 

Imparfaits, libre et heureux… prologue

Les articles, exemples, citations que vous trouverez dans cet article sont reprises du livre “Imparfaits, libre et heureux” de Christophe André. Depuis plus d’un an que je lis ce livre (je devrais dire “étudier” car ce n’est pas un livre de lecture mais un livre “d’étude sur soi même”), J’ai découvert beaucoup de choses sur moi, j’ai mis à jour des problèmes inconscients ( ou plus ou moins inconscient…), j’ai compris pourquoi certaines parties dans ma vie n’étaient pas aussi claires…

Mon but dans la série d’article que je vais vous proposer est de vous faire partager mes avis et, pourquoi pas, de vous donner aussi envie de le lire. Il est plébiscité pas de nombreux journaux, c’est un véritable Best-seller dans sa catégorie, l’auteur n’a donc pas besoin de moi pour en faire de la pub… 😉 

Je voudrais rajouter avant de commencer, pour ceux qui connaissent mon blog mais qui n’auraient pas lu le petit texte à côté ou le mail envoyé à mes abonnés que j’ai déjà fait des résumés de ce livre mais que j’ai perdu l’intégralité des articles de mon blog… Au lieu de tout abandonné comme ça aurait été naturel de le faire, j’ai préféré recommencé à zéro en essayant, en même temps, de chercher à récupérer mes anciens articles comme je le peux… désolé des redondances éventuelles que cela provoque, mais profitez en pour me relire… 😉

 

 Imparfait.

“Je passe un bien vilain moment. Tous les livres me dégoûtent. Je ne fais rien. Je m’aperçois plus que jamais que je ne sers à rien. Je sens que je n’arriverai à rien, et ces lignes que j’écris me paraissent puériles, ridicules, et même, et surtout, absolument inutiles….”

Ainsi commence ce livre. Il démarre par un extrait de l’auteur de “poil de carotte  de Jules Renard. Quand on connait son histoire (justement décrit dans ce livre Poil de carotte que j’ai lu à mon adolescence et, par certains côtés, était bien semblable à ma vie…), on peut comprendre qu’il soit aussi dépressif. Mal aimé par sa mère, alors qu’au contraire elle aimait ses autres enfants, il avait un lourd passif psychologique…

Libres

Comment se sentir libre lorsqu’on est sans arrêt sur la défensive, lorsqu’on s’attend tout le temps à ce que les autres aient une opinion négative sur soi…, Comment se sentir libre lorsque l’opinion que l’on a sur soi est aussi désastreuse. Et comment également se sentir libre lorsqu’on a l’apparence d’avoir une bonne opinion de soi mais que pour le montrer on est obligé d’hurler sur les autres, de les prendre de haut etc.

…et heureux…

Qu’est ce qui nous empêche d’être heureux finalement ? Pourquoi se sent on souvent (toujours ?) angoissé, dépressif, sans énergie ?

Ce livre nous donne beaucoup de réponses. Mais encore faut il les écouter, les comprendre, et les mettre en application. Car lire, c’est bien, travailler sur soi c’est mieux et c’est ce qu’il y a de plus difficile au monde…

Regarde la poutre que tu as dans l’œil avant de regarder la paille dans l’œil du voisin… (évangile de Luc 6,41)

Je vous attend pour la suite : Imparfaits, libre et heureux… première partie

Imparfaits, libres et heureux… Première partie, premier chapitre.

(Les extraits que je donne proviennent du livre Imparfaits, libres et heureux de Christophe André. C’est un livre qui m’accompagne et qui accompagne surtout ma reconstruction… J’ai décidé d’en faire partager mes lecteurs parce que je pense que c’est un des meilleurs livres que j’ai lu pour se guérir de tout un tas de choses en rapport avec l’estime de soi ou la confiance en soi.) Les lignes en italiques sont mes propres écrits. Le reste est soit un résumé, soit des phrases tirés du livre.

imparfaits, libres et heureux
imparfaits, libres et heureux

Voici la première partie du livre “Imparfaits libre et heureux”.

L’estime de soi c’est tout ça.

L’estime de soi c’est tout un programme. L’énumération qui va suivre est, je pense, une des choses les plus importantes de  ce livre car elle met le doigt sur ce que nous devrions être et que nous n’arrivons pas à être.

J’irais presque jusqu’à dire que pour être parfait il faudrait :

  • Dire ce que je pense.
  • Faire ce que je veux.
  • Insister quand je me heurte à une difficulté.
  • Ne pas avoir honte de renoncer.
  • Ne pas me faire avoir par la pub ou les modes, qui veulent me faire croire qu’on n’est quelqu’un de bien que si on porte telle marque ou si on pense de telle façon.
  • Rire de bon coeur si on me chambre gentiment.
  • Savoir que je peux survivre à mes échecs.
  • Oser dire “non” ou “stop”.
  • Oser dire “je ne sais pas”.
  • Suivre mon chemin, même si j’y suis seul(e).
  • Me donner le droit d’être heureux (se).
  • Me sentir digne d’être aimé(e).
  • Supporter de ne plus être aimé(e), même si ça me rend malheureux(se) sur le moment.
  • Me sentir tranquille avec moi-même.
  • Dire “j’ai peur” ou “je suis malheureux(se)” sans me sentir rabaissé(e).
  • Aimer les autres sans les surveiller ou les étouffer.
  • Faire de mon mieux pour réussir ce que je veux réussir, mais sans me mettre la pression .
  • Me donner le droit de décevoir ou de rater.
  • Demander de l’aide sans me sentir pour autant inférieur(e).
  • Ne pas me rabaisser ni me faire du mal lorsque je ne suis pas content(e) de moi.
  • Ne pas me sentir envieux(se) de la réussite ou du bonheur des autres.
  • Savoir que je peux survivre à mes malheurs.
  • Me donner le droit de changer d’avis après réflexion.
  • Faire preuve d’humour avec moi-même.
  • Dire ce que j’ai à dire, même si j’ai le trac.
  • Tirer les leçons de mes erreurs.
  • Me mettre en maillot de bain même si mon corps n’est pas parfait.
  • Me sentir en règle avec les blessures de mon passé.
  • Ne pas avoir peur de l’avenir.
  • Trouver que je suis quelqu’un de bien, avec ses qualités et ses défauts.
  • Sentir que je progresse et que je tire des leçons de la vie.
  • M’accepter te(le) que je suis aujourd’hui sans renoncer pour autant à changer demain .
  • Et enfin, arriver à penser à autre chose qu’à moi…

 

Comment ne peut on pas rêver d’avoir tout ça ?

Je ne suis pas un expert mais j’avoue que j’aurais la moitié de cette liste en moi, je serais un autre homme.

Mais après tout… qu’ai je de cette liste ? Voici un test que vous pouvez faire simplement et honnêtement…

  1. Dire ce que je pense… soyons honnête, la plupart du temps c’est ce que je fais… Mais il y a des façons et des moments de le faire puis des personnes avec qui on peut le faire. 
  2. Insister quand je me heurte à des difficultés… la preuve, c’est que je recommence mon blog alors que je n’ai que des problèmes avec…
  3. Ne pas me faire avoir par la pub ou les modes, qui veulent me faire croire qu’on n’est quelqu’un de bien que si on porte telle marque ou si on pense de telle façon… là pas de problème je me fous de la mode, je ne regarde plus la télé et donc les pubs, la radio je n’écoute que des podcasts…. et sur internet, certes je suis des sites avec de la pub mais (ne leur dites pas !!) je ne les regarde pas vraiment…
  4. Rire de bon coeur si on me chambre gentiment… j’ai appris à accepter qu’on puisse se moquer de moi (à la condition que ce soit gentil. )
  5. Oser dire non, stop ou je ne sais pas… je sais dire tout ça mais il y a parfois quand même un sursaut d’orgueil…
  6. Aimer les autres sans les surveiller ou les étouffer … j’aime les autres et j’essaye de leur montrer, simplement.
  7. Ne pas me sentir envieux(se) de la réussite ou du bonheur des autresnon là je ne peux pas dire que je suis envieux ou jaloux… au contraire, je suis très heureux de la réussite des autres…
  8. M’accepter te(le) que je suis aujourd’hui sans renoncer pour autant à changer demain …c’est mon crédo… être moi-même aujourd’hui et quelqu’un de mieux demain..

Le prochain article est ICI

Imparfaits, libres et heureux… Comment allez-vous ?

Un retour parmi les blogueurs !!

 

Bonjour à tous, me revoici parmi la blogosphère, qui a bien dû changer depuis le temps que je ne suis pas venu consulter les nombreux blogs que j’affectionnais…

Je ne vais pas revenir sur mon propre parcourt qui fut un peu chaotique ces derniers mois mais je reviens, bien décidé à faire ce qui me plait le plus : donner à ceux qui en ont besoin ce que je sais, mes idées, mon aide autant que faire ce peu…

(Les extraits que je donne proviennent du livre Imparfaits, libres et heureux de Christophe André. C’est un livre qui m’accompagne et qui accompagne surtout ma reconstruction… J’ai décidé d’en faire partager mes lecteurs parce que je pense que c’est un des meilleurs livres que j’ai lu pour se guérir de tout un tas de choses en rapport avec l’estime de soi ou la confiance en soi.) Les lignes en italiques sont mes propres écrits. Le reste est soit un résumé, soit des phrases tirés du livre.

imparfaits, libres et heureux
imparfaits, libres et heureux

Imparfaits, libre et heureux : Comment allez-vous ?

“Les hommes se distinguent par ce qu’ils montrent et se ressemblent par ce qu’ils cachent. ”

Paul Valéry

 

Voici donc un premier extrait de ce livre que j’affectionne tout particulièrement et que, j’avoue, je rouvre ces derniers jours pour mon plus grand plaisir et mon plus grand profit.

Mon objectif n’est pas de faire un copier-coller de ce livre mais de vous le faire découvrir le mieux possible pour que vous aussi vous désiriez l’acquérir, le lire, le décortiquer, l’étudier et le relire de nouveau.

Tout va bien mais seulement lorsque la mer est calme…

Lors d’un sondage en 1997 aux états-unis, sur “Les personnalités qui ont le plus de chance d’aller au ciel“, la réponse la meilleurs fut :

87 % de réponses positives pour les personnes répondant  au sondage (donc des personnes lambda) donc de meilleurs chances que Mère Térésa (79 %) ou Lady Diana (60 %)…

Il y a surévaluation de l’estime de soi mais seulement dans des tâches normales. Face aux difficultés, nous nous décomposons. 

Tempêtes sur l’estime de soi.

Le manque d’estime de soi va alimenter chez les plus faibles l’alcoolisme, l’anorexie, la dépression et tout un tas d’autres maladies si courantes dans notre siècle.

Miroirs aux alouettes ?

Nous avons tendance à vouloir acheter, posséder. C’est ce qui alimente notre estime de soi. Pourtant, on le sait, posséder n’est rien d’autre qu’une pirouette pour s’aimer soi-même.

 

Penser à soi en des termes rationnels est ce qu’il faut pour notre estime de soi. Il faut arrêter de vouloir croire que l’image que l’on veut de nous doit venir de l’apparence. Elle doit venir de nos propres réflexions, de notre travail sur soi?

Imparfaits, libres et heureux va vous permettre de” comprendre comment vit et respire l’estime de soi, ce qui la déstabilise et ce qui la nourrit, ce qui l’entrave et ce qui la libère. Rapport à soi, rapport aux autres, rapport à l’action : nous abordons tout ce qui compte pour l’estime de soi. Pour le comprendre, puis changer. Vous allez voir : ce n’est pas si compliqué que l’on croit…” 

 

Bienvenue dans l’aventure de l’estime de soi. J’espère vous avoir avec moi assez longtemps pour faire connaissance et me permettre, un peu, beaucoup, passionnément, de vous aider aussi bien que possible.

 

Le prochain article est ICI