Tu n’es qu’un con, un âne, un imbécile, un faignant !!!

enfants maltraités Tu nes quun con, un âne, un imbécile, un faignant !!!

La maltraitance n’est pas seulement physique : songez-y lorsque vous disputez votre enfant. (Posté le 

« Tu n’es qu’un con, un âne, un imbécile, un faignant !!! »

Voilà comment mon père se permettait de me parler lorsque j’étais enfant.

Mon enfance ne fût pas rose. Comme malheureusement beaucoup d’enfants ayant aujourd’hui l’âge que j’ai, les parents n’avaient pas compris que pour que celui-ci s’épanouisse dans la vie et qu’il devienne un adulte accompli et responsable, ils ne devaient surtout pas employer ce genre de vocabulaire.
Malgré l’aspect de pure violence maladive dont souffrait mon père, il avait le désir que les enfants dont il avait la charge (car il avait les enfants de ma mère à charge aussi) réussissent à l’école. Hors pour cela, il employait la violence et physique et psychologique.

Je crois qu’on guérit assez facilement de la violence physique. Mais de la violence psychologique c’est autre chose. A force de rabâcher qu’un enfant est un con, celui-ci le croit au fond de lui, inconsciemment.

A force de dire à  un enfant que c’est un faignant, qu’il ne réussira jamais s’il continue ainsi (par exemple à mal travailler à l’école…) alors dans sa tête c’est imprimé et il le croira… inconsciemment.

Les parents sont les rois du monde !

Pour un enfant le seul référent qu’il a et qui compte instinctivement c’est le parent direct.

Instinctivement, l’enfant a confiance, il sait que ce que lui dit son père ou sa père est vrai, la pure vérité, et tout ce qu’on pourra dire à côté ne sera rien !

Nous ne sommes après tout que des animaux avec l’instinct d’animaux surtout lorsqu’on est enfant. Aussi, il est évident qu’enfant, nous allons écouter nos parents même quand ceux-ci auront faux dans leur comportement ou leurs paroles.

Il est très important de le savoir lorsqu’on a des enfants car tout ce qu’on imprime dans la tête de l’enfant restera à vie à moins bien sur qu’une thérapie longue et souvent difficile vienne contrecarré l’inconscient.

On le voit très bien d’ailleurs quand on a à faire à des parents violents avec leurs enfants et qu’on doit les séparer : l’enfant ne veut pas être séparé de ses parents. Ceux-ci restent ses parents !!

Pourquoi j’aborde ceci aujourd’hui ?

Parce que je souffre aujourd’hui plus que jamais de cela. Et que j’en suis pleinement conscient mais que pour l’instant, j’ai du mal à aller contre.

Pourtant je suis conscient de mes compétences :

Je suis intelligent (parfois même, je le sais, au dessus de la moyenne).

Je suis cultivé. Je ne sais peut-être pas tout loin s’en faut mais au moins je sais où chercher. Et j’arrive à avoir une bonne mémoire pour des tas de trucs.
D’ailleurs voilà quelque chose qui va avec la maltraitance surement : je n’arrive que difficilement à mémoriser les choses qui vont me faire réussir un projet alors que j’arrive à avoir en mémoire tout un tas de choses pas forcément utiles dans la vie courante mais qui fait parti de la « culture générale ».

Je sais utiliser ce que j’apprends.

Je sais parler que ce soit en public ou avec des personnes d’apparences « sûr d’elles ».

Enfin bref, j’ai tout pour réussir sauf… que je ne désire pas faire mentir mon père alors je fais tout pour échouer.