Imparfaits, libres et heureux… Chapitre deux.

(Les extraits que je donne proviennent du livre Imparfaits, libres et heureux de Christophe André. C’est un livre qui m’accompagne et qui accompagne surtout ma reconstruction… J’ai décidé d’en faire partager mes lecteurs parce que je pense que c’est un des meilleurs livres que j’ai lu pour se guérir de tout un tas de choses en rapport avec l’estime de soi ou la confiance en soi.) Les lignes en italiques sont mes propres écrits. Le reste est soit un résumé, soit des phrases tirés du livre.

imparfaits, libres et heureux
imparfaits, libres et heureux

L’essentiel sur l’estime de soi.

Voici 43 ans que je suis sur « cette bonne vieille terre » (comme dirait le capitaine Haddock) et que je me débats avec des problèmes d’estime de soi. 

Tout seul, en règle générale (à part bien-sûr lorsque j’étais en pleine dépression), tout va bien dans ma tête : j’ai l’impression d’être fort, de pouvoir tout réussir, de pouvoir parler avec n’importe quelles sortes de personnes… Mais dés que je me confronte avec des gens, en groupe où individuellement, je ne peux pas m’empêcher de me demander si on m’apprécie, si l’on me prend au sérieux, si ce que je dis est correct, si l’on ne se moque pas de moi, si ce que je fais est apprécié… Et même si au début d’une « scène de la vie courante », je peux me sentir bien et en confiance, peu à peu, mon estime de moi-même se dégrade jusqu’à en avoir un malaise plus ou moins fort. Fort heureusement, ces « scènes » ne durent jamais assez longtemps (en règle générale) pour que mon malaise prenne le pas sur l’apparence de la confiance que je peux avoir mais si ça devait être le cas, il me faut alors sortir de la pièce ou du groupe histoire de respirer un bon coup…

Qu’est ce que l’estime de soi  ?

L’estime de soi c’est :

-Ce que je pense de moi,
-Comment je me sens avec des pensées,
-Ce que je fais de ma vie avec tout ça.

Mais c’est aussi ce que je crois que les autres peuvent penser de moi.

L’estime de soi nous est naturel.

Nous avons une grande chance en tant qu’être humain de l’espèce « mammifère pensante« , c’est de pouvoir réfléchir sur soi, de s’analyser, de pouvoir évoluer et de s’améliorer. Mais il y a le côté négatif de cela, nous sommes aussi capable de nous mépriser nous-même, de nous faire mal, de nous critiquer. Or il est évident que ce n’est pas la bonne marche à suivre pour aller bien mais ceci est fait de manière « instinctive » de part notre passé, notre enfance, nos souffrances, nos habitudes…

Le rapport à l’autre fait que, quand notre estime de soi est mauvaise, on finit par ne plus voir en l’autre qu’un regard intrusif et un jugement sévère. A redouter le rejet au lieu de susciter l’acceptation. A craindre l’échec au lieu de chercher la réussite. 

L’estime de soi influence notre façon d’être.

Un égo en bon état de marche est un bon outil précieux pour la survie et la qualité de vie. L’estime de soi nous donne des informations qui sont importantes pour notre vie. Elle nous signale si nos besoins de reconnaissances sociales et les signes de performance sont satisfaits ou non.

L’estime de soi est surtout sensible aux échecs et aux rejets. Elle nous donne une « alarme » pour savoir si on est toujours sur le bon chemin ou si l’on s’en écarte.

L’estime de soi est plus que jamais nécessaire.

Notre société a évolué. D’une société dans laquelle chacun était à sa place et devait y rester, nous sommes passés à une société ou chacun doit se débrouiller pour vivre… où survivre, sans que quelqu’un d’autre ait son mot à dire.

Nous sommes dans une société de performance et, la construction de soi est ainsi devenue indispensable dans des périodes comme la nôtre, fondées sur l’autonomie et la performance individuelle. 

Nous ne pouvons donc pas, aujourd’hui nous passer de l’estime de soi, pour survivre en ce monde, pour éventuellement le changer : il en a bien besoin !

Nous avons besoin d’agir pour changer et changer notre société et pour ça, il nous faut de l’estime de nous même.

Sans estime de soi, toute notre personnalité restera sous influence.

L’estime de soi est l’outil de notre liberté et de notre autonomie psychologique.

Si nous n’en avons pas, nous risquons de rester sous influence :

  • Influence de notre passé,  nous resterons en « pilotage automatique » par rapport à ce que nous auront appris enfant et adolescent.
  • Influence de notre société qui nous évertue à nous faire acheter, penser, être selon une mode ou une influence extérieur.

Une bonne estime de soi nous permet de ne pas être le jouet des influences sociales. 

 

Comment devenir moi-même en émergeant de toutes ces influences ? Comment choisir ce que je veux être ? Et surtout, comment m’y prendre ? En travaillant tranquillement sur l’estime de soi .

 

Le prochain article est ICI

Imparfaits, libres et heureux… Première partie, premier chapitre.

(Les extraits que je donne proviennent du livre Imparfaits, libres et heureux de Christophe André. C’est un livre qui m’accompagne et qui accompagne surtout ma reconstruction… J’ai décidé d’en faire partager mes lecteurs parce que je pense que c’est un des meilleurs livres que j’ai lu pour se guérir de tout un tas de choses en rapport avec l’estime de soi ou la confiance en soi.) Les lignes en italiques sont mes propres écrits. Le reste est soit un résumé, soit des phrases tirés du livre.

imparfaits, libres et heureux
imparfaits, libres et heureux

Voici la première partie du livre « Imparfaits libre et heureux ».

L’estime de soi c’est tout ça.

L’estime de soi c’est tout un programme. L’énumération qui va suivre est, je pense, une des choses les plus importantes de  ce livre car elle met le doigt sur ce que nous devrions être et que nous n’arrivons pas à être.

J’irais presque jusqu’à dire que pour être parfait il faudrait :

  • Dire ce que je pense.
  • Faire ce que je veux.
  • Insister quand je me heurte à une difficulté.
  • Ne pas avoir honte de renoncer.
  • Ne pas me faire avoir par la pub ou les modes, qui veulent me faire croire qu’on n’est quelqu’un de bien que si on porte telle marque ou si on pense de telle façon.
  • Rire de bon coeur si on me chambre gentiment.
  • Savoir que je peux survivre à mes échecs.
  • Oser dire « non » ou « stop ».
  • Oser dire « je ne sais pas ».
  • Suivre mon chemin, même si j’y suis seul(e).
  • Me donner le droit d’être heureux (se).
  • Me sentir digne d’être aimé(e).
  • Supporter de ne plus être aimé(e), même si ça me rend malheureux(se) sur le moment.
  • Me sentir tranquille avec moi-même.
  • Dire « j’ai peur » ou « je suis malheureux(se) » sans me sentir rabaissé(e).
  • Aimer les autres sans les surveiller ou les étouffer.
  • Faire de mon mieux pour réussir ce que je veux réussir, mais sans me mettre la pression .
  • Me donner le droit de décevoir ou de rater.
  • Demander de l’aide sans me sentir pour autant inférieur(e).
  • Ne pas me rabaisser ni me faire du mal lorsque je ne suis pas content(e) de moi.
  • Ne pas me sentir envieux(se) de la réussite ou du bonheur des autres.
  • Savoir que je peux survivre à mes malheurs.
  • Me donner le droit de changer d’avis après réflexion.
  • Faire preuve d’humour avec moi-même.
  • Dire ce que j’ai à dire, même si j’ai le trac.
  • Tirer les leçons de mes erreurs.
  • Me mettre en maillot de bain même si mon corps n’est pas parfait.
  • Me sentir en règle avec les blessures de mon passé.
  • Ne pas avoir peur de l’avenir.
  • Trouver que je suis quelqu’un de bien, avec ses qualités et ses défauts.
  • Sentir que je progresse et que je tire des leçons de la vie.
  • M’accepter te(le) que je suis aujourd’hui sans renoncer pour autant à changer demain .
  • Et enfin, arriver à penser à autre chose qu’à moi…

 

Comment ne peut on pas rêver d’avoir tout ça ?

Je ne suis pas un expert mais j’avoue que j’aurais la moitié de cette liste en moi, je serais un autre homme.

Mais après tout… qu’ai je de cette liste ? Voici un test que vous pouvez faire simplement et honnêtement…

  1. Dire ce que je pense… soyons honnête, la plupart du temps c’est ce que je fais… Mais il y a des façons et des moments de le faire puis des personnes avec qui on peut le faire. 
  2. Insister quand je me heurte à des difficultés… la preuve, c’est que je recommence mon blog alors que je n’ai que des problèmes avec…
  3. Ne pas me faire avoir par la pub ou les modes, qui veulent me faire croire qu’on n’est quelqu’un de bien que si on porte telle marque ou si on pense de telle façon… là pas de problème je me fous de la mode, je ne regarde plus la télé et donc les pubs, la radio je n’écoute que des podcasts…. et sur internet, certes je suis des sites avec de la pub mais (ne leur dites pas !!) je ne les regarde pas vraiment…
  4. Rire de bon coeur si on me chambre gentiment… j’ai appris à accepter qu’on puisse se moquer de moi (à la condition que ce soit gentil. )
  5. Oser dire non, stop ou je ne sais pas… je sais dire tout ça mais il y a parfois quand même un sursaut d’orgueil…
  6. Aimer les autres sans les surveiller ou les étouffer … j’aime les autres et j’essaye de leur montrer, simplement.
  7. Ne pas me sentir envieux(se) de la réussite ou du bonheur des autresnon là je ne peux pas dire que je suis envieux ou jaloux… au contraire, je suis très heureux de la réussite des autres…
  8. M’accepter te(le) que je suis aujourd’hui sans renoncer pour autant à changer demain …c’est mon crédo… être moi-même aujourd’hui et quelqu’un de mieux demain..

Le prochain article est ICI

Imparfaits, libres et heureux… Comment allez-vous ?

Un retour parmi les blogueurs !!

 

Bonjour à tous, me revoici parmi la blogosphère, qui a bien dû changer depuis le temps que je ne suis pas venu consulter les nombreux blogs que j’affectionnais…

Je ne vais pas revenir sur mon propre parcourt qui fut un peu chaotique ces derniers mois mais je reviens, bien décidé à faire ce qui me plait le plus : donner à ceux qui en ont besoin ce que je sais, mes idées, mon aide autant que faire ce peu…

(Les extraits que je donne proviennent du livre Imparfaits, libres et heureux de Christophe André. C’est un livre qui m’accompagne et qui accompagne surtout ma reconstruction… J’ai décidé d’en faire partager mes lecteurs parce que je pense que c’est un des meilleurs livres que j’ai lu pour se guérir de tout un tas de choses en rapport avec l’estime de soi ou la confiance en soi.) Les lignes en italiques sont mes propres écrits. Le reste est soit un résumé, soit des phrases tirés du livre.

imparfaits, libres et heureux
imparfaits, libres et heureux

Imparfaits, libre et heureux : Comment allez-vous ?

« Les hommes se distinguent par ce qu’ils montrent et se ressemblent par ce qu’ils cachent.  »

Paul Valéry

 

Voici donc un premier extrait de ce livre que j’affectionne tout particulièrement et que, j’avoue, je rouvre ces derniers jours pour mon plus grand plaisir et mon plus grand profit.

Mon objectif n’est pas de faire un copier-coller de ce livre mais de vous le faire découvrir le mieux possible pour que vous aussi vous désiriez l’acquérir, le lire, le décortiquer, l’étudier et le relire de nouveau.

Tout va bien mais seulement lorsque la mer est calme…

Lors d’un sondage en 1997 aux états-unis, sur « Les personnalités qui ont le plus de chance d’aller au ciel« , la réponse la meilleurs fut :

87 % de réponses positives pour les personnes répondant  au sondage (donc des personnes lambda) donc de meilleurs chances que Mère Térésa (79 %) ou Lady Diana (60 %)…

Il y a surévaluation de l’estime de soi mais seulement dans des tâches normales. Face aux difficultés, nous nous décomposons. 

Tempêtes sur l’estime de soi.

Le manque d’estime de soi va alimenter chez les plus faibles l’alcoolisme, l’anorexie, la dépression et tout un tas d’autres maladies si courantes dans notre siècle.

Miroirs aux alouettes ?

Nous avons tendance à vouloir acheter, posséder. C’est ce qui alimente notre estime de soi. Pourtant, on le sait, posséder n’est rien d’autre qu’une pirouette pour s’aimer soi-même.

 

Penser à soi en des termes rationnels est ce qu’il faut pour notre estime de soi. Il faut arrêter de vouloir croire que l’image que l’on veut de nous doit venir de l’apparence. Elle doit venir de nos propres réflexions, de notre travail sur soi?

Imparfaits, libres et heureux va vous permettre de » comprendre comment vit et respire l’estime de soi, ce qui la déstabilise et ce qui la nourrit, ce qui l’entrave et ce qui la libère. Rapport à soi, rapport aux autres, rapport à l’action : nous abordons tout ce qui compte pour l’estime de soi. Pour le comprendre, puis changer. Vous allez voir : ce n’est pas si compliqué que l’on croit… » 

 

Bienvenue dans l’aventure de l’estime de soi. J’espère vous avoir avec moi assez longtemps pour faire connaissance et me permettre, un peu, beaucoup, passionnément, de vous aider aussi bien que possible.

 

Le prochain article est ICI

 

Imparfaits, libre et heureux… prologue

Les articles, exemples, citations que vous trouverez dans cet article sont reprises du livre « Imparfaits, libre et heureux » de Christophe André. Depuis plus d’un an que je lis ce livre (je devrais dire « étudier » car ce n’est pas un livre de lecture mais un livre « d’étude sur soi même »), J’ai découvert beaucoup de choses sur moi, j’ai mis à jour des problèmes inconscients ( ou plus ou moins inconscient…), j’ai compris pourquoi certaines parties dans ma vie n’étaient pas aussi claires…

Mon but dans la série d’article que je vais vous proposer est de vous faire partager mes avis et, pourquoi pas, de vous donner aussi envie de le lire. Il est plébiscité pas de nombreux journaux, c’est un véritable Best-seller dans sa catégorie, l’auteur n’a donc pas besoin de moi pour en faire de la pub… 😉 

Je voudrais rajouter avant de commencer, pour ceux qui connaissent mon blog mais qui n’auraient pas lu le petit texte à côté ou le mail envoyé à mes abonnés que j’ai déjà fait des résumés de ce livre mais que j’ai perdu l’intégralité des articles de mon blog… Au lieu de tout abandonné comme ça aurait été naturel de le faire, j’ai préféré recommencé à zéro en essayant, en même temps, de chercher à récupérer mes anciens articles comme je le peux… désolé des redondances éventuelles que cela provoque, mais profitez en pour me relire… 😉

 

 Imparfait.

« Je passe un bien vilain moment. Tous les livres me dégoûtent. Je ne fais rien. Je m’aperçois plus que jamais que je ne sers à rien. Je sens que je n’arriverai à rien, et ces lignes que j’écris me paraissent puériles, ridicules, et même, et surtout, absolument inutiles…. »

Ainsi commence ce livre. Il démarre par un extrait de l’auteur de « poil de carotte  de Jules Renard. Quand on connait son histoire (justement décrit dans ce livre Poil de carotte que j’ai lu à mon adolescence et, par certains côtés, était bien semblable à ma vie…), on peut comprendre qu’il soit aussi dépressif. Mal aimé par sa mère, alors qu’au contraire elle aimait ses autres enfants, il avait un lourd passif psychologique…

Libres

Comment se sentir libre lorsqu’on est sans arrêt sur la défensive, lorsqu’on s’attend tout le temps à ce que les autres aient une opinion négative sur soi…, Comment se sentir libre lorsque l’opinion que l’on a sur soi est aussi désastreuse. Et comment également se sentir libre lorsqu’on a l’apparence d’avoir une bonne opinion de soi mais que pour le montrer on est obligé d’hurler sur les autres, de les prendre de haut etc.

…et heureux…

Qu’est ce qui nous empêche d’être heureux finalement ? Pourquoi se sent on souvent (toujours ?) angoissé, dépressif, sans énergie ?

Ce livre nous donne beaucoup de réponses. Mais encore faut il les écouter, les comprendre, et les mettre en application. Car lire, c’est bien, travailler sur soi c’est mieux et c’est ce qu’il y a de plus difficile au monde…

Regarde la poutre que tu as dans l’œil avant de regarder la paille dans l’œil du voisin… (évangile de Luc 6,41)

Je vous attend pour la suite : Imparfaits, libre et heureux… première partie

Vous n’aurez pas de bonne nouvelle année !!

happy new year

Je ne vous ai pas encore souhaité vos voeux… mais je ne m’en veux pas !! ;-)  

C’est une tradition, chaque début d’année, on se souhaite « bonne année, bonne santé ».

A quoi ça sert ?

Comme beaucoup de choses, ce n’est devenu qu’une formule de politesse, une façon de commencer une conversation mais qu’en fin de compte peu de personnes prennent au sérieux.

De toute façon, dans 99 % des cas l’année qui arrive sera de la même qualité que l’année écoulée. Et pour 0.5 %, vous allez avoir des accidents, des maladies, divorcer, perdre votre boulot, mourir… et j’en passe.

Et les 0.5% qui reste alors ???

Ceux-ci auront des choses positives. Et même en apparence alors que vous serez peut-être tombé malade ou que aurez eu un accident, ce sera quelque chose de positif à l’image de ce qu’écrit ce blogueur que j’ai découvert hier. C’est provocant, hors des sentiers battus mais tellement vrai quelque part…

Mais surtout ceux qui auront quelque chose de positif auront fait un choix.

Le choix de changer quelque chose dans leur vie.

Je ne parle pas d’une « résolution » de fin d’année, quand on a bu une moitié de bouteille de whisky et qu’on aura oublié deux jours plus tard. Je parle d’une vraie décision, d’un vrai choix.

Alors quel choix allez vous faire et tenir ? Si vous passez par ici, c’est peut-être que vous n’allez pas bien et que vous recherchez du soutien. Et si je peux vous inciter à aller voir un psy, si ce n’est pas déjà le cas c’est formidable. Croyez moi, aller voir un psy n’est pas une honte, ça fait partie du travail que l’on doit faire sur soi pour changer et aller mieux. Je ne vais pas rentrer dans les détails, lisez ou relisez cet articlecelui-ci, et puis peut-être celui-là pour vous montrer ce que je pense des psys et du changement.

Mais si vous avez en plus besoin d’un soutien, mes articles sont là, je suis là alors n’hésitez pas à rentrer en contact avec ma fiche de contact.

Mais si vous ne passez que par hasard et que tout va bien ? Dites moi ce que vous avez décidé de changer dans votre vie.

Vous désirez gagner plus d’argent ? Etre plus heureux ? Etre mieux en famille ? Avec vos enfants ? Changer de travail ? Créer son entreprise ?

Dites le moi dans les commentaires !

Car après tout, je suis sûr que je peux aussi vous aider.

Dans tous les cas, ce n’est que par une décision que vous y arriverez.

Mais aussi quand même par de l’action. Naturellement.

Si vous désirez gagner un petit peu d’argent, ou plus, ou changer de métier, ou créer votre entreprise, je vais vous faire la liste de ce que je fais et qui marche. Parfois ce n’est que de l’argent de poche (mais c’est toujours bon à prendre) et parfois c’est la construction d’une véritable entreprise à laquelle je vous invite. A vous de choisir, vous pouvez même tout prendre à condition bien sûr qu’après avoir pris la décision… vous agissiez !!

Pour les ambitieux : 

Je vous propose de l’affiliation.

L’affiliation, c’est le fait de toucher une commission sur des produits que vous aurez promotionné d’une façon ou d’une autre (Blogs, sites, mails, réseaux sociaux…)

Pour ce type de produits, ça demande du travail. Bien évidemment. Car il faut créer un blog, ou un site, ou/et des lettres de promotions bien faites, ou/et des textes pour vos réseaux sociaux préférés.

Mais en récompense de ce travail fournit, vous pourrez toucher entre 5 et 80% de commission selon le type de produit. Et même jusqu’à 100% dans certaines conditions.

Cliquez sur les bannières (ça ne mord pas !) et visitez les sites, renseignez-vous et prenez une décision… Oui ou non… hé hé

 

 

bannière Christian h godefroy2

 

 

 

 

Cette dernière bannière vous sera utile si vous voulez mettre de la pub sur votre blog ou votre site.

bidvertiser

 

Bien entendu, si vous avez besoin d’un conseil, d’un renseignement, de vous former, ou tout autre chose, n’hésitez pas à demander, je suis  !! 

Pour les petits joueurs ;-) (j’en fais partie…)

Ensuite, il y a les mails rémunérés. 

En quoi ça consiste ? Une fois inscrit sur les sites que je vous propose, vous recevrez, à raison d’un à 5 mails par jour selon les sites et les jours, des mails de publicités. Vous les ouvrez et vous recevrez quelques centimes.

Mais ce n’est pas tout ! Dans certains mails on vous demandera de renseigner des formulaires, de répondre à des sondages etc… faites le et vos commissions seront plus fortes encore.

Mais ce n’est pas tout ! Si vous avez l’habitude d’acheter sur le net, ces sites proposent du « cash-back ». C’est à dire un petit pourcentage de votre achat remboursé sur votre compte.

Ne vous attendez pas à des fortunes certes mais un peu d’agent de poche vite gagné ne fait pas de mal. Ça peut prendre entre (avec les trois sites ci-dessous) 10 secondes et 30 mn par jour selon ce que vous aurez à faire…

 

 

moneymillionaire

 

 

milimel

 

 

 

 

Pour les GROS joueurs !!

 

La, ce sont de véritable jeux. Le premier, my lands, est le premier dans sa catégorie à reverser de l’argent en vrai. D’ailleurs je vous ai mis en encart la somme qui, à ce jour, a été reversé aux joueurs. Pareil, ce sera peut-être plus le goût du jeu qui vous animera que l’appât du gain mais encore une fois, de l’argent de poche…

 

 

my land

 

myland 2

Avec ce dernier jeu vous ne gagnez pas d’argent mais des cadeaux. Mais ça peut-être intéressant. Le plus petit des cadeaux proposé est une nitendo 3DS. Le plus gros est une porsche… Je vous laisse seul juge de l’appât que ça représente lol, à ma connaissance personne ne l’a gagné ;-)

Mais j’aime bien ce jeu… je ne sais pas pourquoi…

 

coin-pusher

 

Bon… et parce que je ne suis pas un goujat !!!

 

bonne-annee-2013

Enfoirés de blogueurs : Un blog pour les restos du coeur.

Salut Dominique,
 
Je n’ai pas l’habitude de t’envoyer un mail pour ce genre de chose. Mais aujourd’hui, vu que c’est important, je me lance.
 
Si tu ne le sais pas encore, je suis à l’origine du site Enfoirés de Blogueurs (le nom est en rapport avec les « vrais » Enfoirés de Coluche). Son but : aider les Restos du Coeur à récolter le maximum de dons. J’en suis à la 3ème édition. Pour info, voici les dons récoltés par les blogueurs :
 
  • En 2010 : 1 555€
  • En 2011 : 2 260€
 
Tu peux voir qu’en se mobilisant un peu, nous arrivons à de grandes choses !
 
Si je te contacte aujourd’hui, c’est pour te proposer de nous rejoindre parmi ces « Enfoirés de Blogueurs »

Voici comment :

 
  • Tu fais un don sur le site des Restos du Coeur
  • Tu me transfères le mail de confirmation de don (c’est juste pour confirmer)
  • Je t’ajoute sur le site des Enfoirés de Blogueurs avec 2 liens (un lien ici et un lien avec la présentation de ton blog comme ici)
 
Peu importe le montant de ton don, le principal est de rejoindre l’opération et que tous ensemble, nous aidons les Restos du Coeur !
 
N’oublie pas sans Coluche, tout ça n’existerait pas… Mais que sans nous, ça n’existerait plus !
Alors, je peux compter sur toi ?
 
Merci,
 
Cédric
Pour avoir moi aussi dû solliciter les restos du coeur, je peux vous dire à quel point ceux-ci sont importants. Certes ils ne devraient plus exister aujourd’hui, je ne m’étendrais pas sur ce que je pense du pourquoi ils sont toujours là, je pense que mon article dépasserait les 40000 mots et que parmi ceux-ci, il y aurait beaucoup de gros mots…
Mais ils sont là, ils ont besoin de nous et c’est pourquoi je fais passer le message. Je sais que parmi vous, certains ne pourront pas donner. Ce n’est pas grave, si déjà comme pour le parrainage de Plan Francevous faites passer le message sur les réseaux sociaux, parmi vos amis etc, pour moi c’est déjà faire un don…
Et comme vous avez pu le lire, si vous êtes blogueurs et que vous faites un don, vous pourrez avoir votre site sur celui des « Enfoirés de Blogueurs » , c’est quand même pas mal !!!
Merci à vous

A LIRE par tous ceux qui passent par mon blog !! Merci.

A lire

 Voici pratiquement 1 an que je blogue ici. Je vous ai donné déjà (en tout cas pour ceux qui sont venus me rendre visite, les autres prenez le temps de me lire ! ) pas mal de sujets de réflexion qui peuvent être transposés dans votre vie.

Vous le savez, je me suis spécialisé dans ce que j’appelle  » entre psychologie et développement personnel ». Autrement dit, je crois que certaines personnes (dont je fus) sont coincées dans leur vie parce qu’il leur manque des clés.

Nous avons tous eu soit une enfance dure, soit dans la vie en général, nous avons dû faire face à de grandes souffrances, des traumatismes.

Bien que des thérapies aient été nécessaires pour vous sortir de ces souffrances, vous sentez qu’il vous manque quelque chose mais vous ne savez pas quoi.

Personnellement j’ai trouvé. Est-ce que ma clé ouvrira votre porte ? Je ne sais pas.

En tout cas, cela fait déjà un certain temps que je réfléchis à la question : comment puis-je vous aider ?

Est ce que je devais faire une espèce de formation par vidéo ? Est ce que je devais juste continuer à écrire des articles ?

Ou bien je devais avoir une interaction avec vous ?

Bien-sûr, sur internet il y a beaucoup de choses qui se passent, beaucoup de méthodes, de formations, de blogs ou sites qui parlent de « coaching », d’accompagnement.

Je crois que contrairement à beaucoup de sujets, de métiers,  nous ne sommes justement pas en « concurrence ». Car l’accompagnement (et c’est ainsi que j’appellerais mon activité car ce mot « coaching », je déteste ;-) ), doit être fait en confiance. Et tout comme nous devons avoir une confiance absolue, nous devons nous sentir bien devant un psychologue, psychiatre, psychothérapeute, vous devrez aussi vous sentir bien devant moi, et je devrai me sentir bien devant vous.

Aussi, les choses se passeront ainsi :

D’abord il faut bien comprendre que si vous habitez au Togo, en Amérique du sud ou à Lille, je ne pourrais pas me déplacer, vous non plus… Donc ces séances devront se passer exclusivement par skype. Avec ou sans la webcam c’est vous qui choisirez bien entendu. Il est en effet parfois plus facile de dire les choses hors vue qu’en face de quelqu’un. Mais bien évidemment, je préférerais en pleine vue c’est plus facile pour moi d’interpréter ce que vous me direz. De plus si vous habitez à quelques kms de chez moi, je pourrai me déplacer ou je vous demanderai de vous déplacer bien entendu.

Ensuite, comme je vous l’ai dit, tout est une question de confiance. Si vous sentez que je ne suis pas la personne idéale, il ne faudra pas hésiter à me le dire. Et l’inverse sera vrai. Si je sens que je ne pourrais pas vous apporter mon aide, je vous le dirai. Mon but n’est pas de vous soutirer de l’argent, mon but est de vous aider.

Enfin, je ne ferai pas payer ces séances tout de suite. Je ferai d’abord trois séances gratuites. Pourquoi ? Parce que justement j’ai d’abord besoin d’apprendre à vous connaitre, à savoir si effectivement je peux vous aider. Et il serait absurde de vous prendre votre argent trois fois pour vous dire finalement : »Bon je ne peux pas vous aider, au revoir ! »

Une dernière chose. 

Je ne suis pas psychologue, ni psychiatre. Je n’ai pas fait de grandes études ! Bien entendu, faire des études c’est très bien, on apprend beaucoup de choses, mais je considère que j’ai aussi beaucoup appris de la vie, de mes lectures, de mes expériences positives ou négatives. Et je continue de toute façon à me former.

Je peux me tromper dans mes analyses, je peux me tromper dans mes méthodes, je peux me tromper et faire des erreurs, ceci est humain. Les professionnels ne se trompent-ils jamais ? SI bien-sûr ! Mais je veux que l’on soit bien clair. Je suis capable de me remettre en question, je suis capable d’apprendre de mes erreurs. Et, parce que les relations humaines ne sont pas une science exacte, on ne pourra pas me rendre responsable de ce qui pourrait vous arriver.

Je suis là pour vous apporter des clés, des conseils, des méthodes mais je ne suis pas là pour faire le travail à VOTRE place.

Je ne prendrai JAMAIS en séance des gens qui ont des maladies sévères genre psychopathes, paranoïa et autres de ce genre… je le répète je ne suis pas psychologue.

De même, on arrive à un niveau dans la vie où c’est véritablement un psychologue dont on a besoin. (ou un psychiatre ou psychanalyste…). Je ne me substituerai à eux en aucun cas… Mais pour le savoir j’aurai besoin de ces trois séances (au moins)….

Je suis capable de vous aider pour votre vie personnelle mais aussi pour votre vie de couple… Si celui-ci ne fonctionne pas, il y a peut-être un levier à baisser, un bouton sur lequel appuyer…

Vous avez une page contact, n’hésitez pas à m’écrire.

Vous pouvez aussi vous inscrire à ma newsletter et recevoir de ce fait de beaux cadeaux… tous gratuits !! N’hésitez pas !!