Développez Une Attitude Mentale de Prospérité et d’Abondance

« développez une attitude mentale de prospérité et d’abondance« 

   otre pensée détermine en grande partie votre vie. Il en est de même pour la réussite financière. Si vous avez un esprit orienté vers la réussite financière, vous serez dirigé vers les opportunités, réussites, rencontres « utiles »… Ce programme CD subliminal « prospérité » va vous aider…

   Les messages subliminaux inclus dans les deux séances (Musique + Vagues de Tahiti), impressionneront favorablement et peu à peu votre subconscient. Jour après jour, vous noterez des changements « étonnants » dans votre vie. Des « hasards » heureux qui vous guideront vers la prospérité à laquelle vous avez droit.

    En contrôlant vos pensées la journée, l’écoute de ce programme va vous aider à développer une Attitude mentale vers votre Indépendance Financière.

    Les messages de réussites financières vont « débloquer » vos inhibitions « psychologiques » envers l’argent. Il est démontré que vos croyances envers l’argent déterminent en grande partie les réussites ou échecs financiers.

– Est-ce que vous vous donnez le droit de vous enrichir ?

– Quelles croyances entretenez-vous avec l’argent ?

– Comment gagner votre vie avec aisance ?

   Telles sont les puissantes suggestions libératrices de l’abondance et de la « réussite financière » inclues dans votre programme de CD subliminal.

Vous DEVEZ être riche dans votre pensée et dans votre esprit avant de pouvoir accéder à la richesse extérieure.

Posez-vous les questions :

  Pourquoi certains parviennent toujours à mieux profiter des opportunités que les autres

  Pourquoi, sans argent au départ, des personnes  accèdent à une meilleure indépendance financière — sans effort — .

  Comment expliquer la « chance » insolente de certains

  Le mode de leur « programmation mentale » est la cause de leurs situations. Vous avez la possibilité d’acquérir les « attitudes mentales d’abondance » en écoutant souvent ce programme subliminal « Prospérité ».

   Comment expliquer les « personnalités à échec », et au contraire celle « qui réussissent tout ce qu’elles entreprennent » ?

   La puissance des messages subliminaux traversent les barrières de la conscience. Votre esprit profond ou esprit subconscient va s’imprégner des puissantes suggestions pour développer en vous les :

 Éveillez en vous les bons « réflexes » de la prospérité

 Les attitudes mentales de l’abondance

La technologie de l’esprit au service de votre réussite financière !

   Vous bénéficiez des dernières découvertes en matières de subliminal. Je veux parler de la technologie Binaurales.

   Concrètement, les Messages et suggestions sont « envoyés » à vos 2 hémisphères cérébraux en alternance gauche et droite. Les résultats sont étonnant ! C’es comme si toutes ressources cérébrales étaient « baignées » par un rythme puissant et profond. Vous êtes ainsi 3 fois plus réceptif aux suggestions.

   Votre garantie totale de satisfaction : Vous bénéficiez de 90 jours d’essai gratuit – sans engagement – ou vous êtes remboursé intégralement.

Votre Cadeau

   Pour toute commande d’un CD subliminal, vous recevrez en cadeau gratuit un super logiciel de subliminal pour faire vos propres messages subliminaux sur votre ordinateur. Vous pourrez influencer votre subconscient facilement – sans effort -. Ce cadeau vous est définitif – même si vous demandez le remboursement.

Voici le contenu des suggestions incluses dans votre programme subliminal. Les suggestions vous sont envoyées à gauche et à droite de vos hémisphère cérébraux. L’efficacité est meilleure pour impressionner votre subconscient de l’idée d’abondance.

Chaque jour, je suis plus riche en toutes choses… Chaque jour, vous êtes plus riche en toutes choses… Chaque jour me rapproche de la richesse… Chaque jour vous rapproche de la richesse… J’ai le désir d’être riche… Vous avez le désir d’être riche… Je suis capable d’être riche… Vous êtes capable d’être riche…Je veux être riche… Vous voulez être riche… Mon subconscient me guide infailliblement vers la richesse… Votre subconscient vous guide infailliblement vers la richesse…Chaque jour, de toutes manière je deviens de plus en plus riche… Chaque jour de toutes manière, vous devenez de plus en plus riche…Chaque jour, je suis de plus en plus riche en toutes choses… Chaque jour, vous êtes de plus en plus riche en toutes choses… Il n’y a aucune raison valable qui m’empêche de m’enrichir… Il n’y aucune raison valable qui vous empêche de vous enrichir… Je deviens riche… Vous devenez riche … J’ai le droit d’être riche, heureux et prospère… Vous avez le droit d’être riche, heureux et prospère… Je sens que je suis dans le courant du fleuve d’abondance, et que j’avance avec lui… Vous sentez que vous avancez dans le courant du fleuve d’abondance et que vous avancez avec lui … Je pose les actes propres à m’apporter la fortune… Vous posez les actes propres à vous apporter la fortune… Chaque somme que je dépense me revient multipliée… Chaque somme que vous dépensez vous revient multipliée… Je réfléchis avec une attitude mentale positive et je deviens riche… Vous réfléchissez avec une attitude mentale positive et vous devenez riche… L’argent, la richesse circulent librement, abondamment et indéfiniment dans ma vie , et j’en ai toujours un merveilleux surplus … L’argent, la richesse circulent librement, abondamment et indéfiniment dans votre vie et vous en avez toujours un merveilleux surplus .. Je sais que tous mes besoins sont satisfaits parce que j’accepte la richesse … Vous savez que tous besoins sont satisfaits parce que vous acceptez la richesse…Ma connexion à l’Etre infini et à l’Intelligence infinie est suffisamment bonne pour me rapporter une importante fortune personnelle… Votre connexion à l’Etre infini et à l’intelligence infinie est suffisamment bonne pour vous rapporter une importante fortune personnelle… Mes affaires financières s’améliorent chaque jour…Vos affaires financières s’améliorent chaque jour… J’avance, je progresse et je suis chaque jour plus riche… Vous avancez et vous progressez et vous êtes tous les jours plus riche… Je suis enrichi de toutes les façons, de bonheur, de paix, de richesses et de ventes extraordinaires et de succès… Vous êtes enrichi de toutes les façons de bonheur, de paix, de richesses et de ventes extraordinaires et de succès… Je crois à l’abondance, je désire l’abondance, je reçois l’abondance… Vous croyez à l’abondance, vous désirez l’abondance, vous recevez l’abondance…

# BONUS

Mini Séminaire »Comment Acquérir l’Indépendance Financière »

Didier Pénissard, vous explique en 3 vidéos les clés qui l’on conduit à son indépendance financière. En quelques années, il a appliqué des principes, parfois déroutants, mais qui lui ont permis de bâtir une activité indépendante prospère. Vous apprendrez notamment : Vidéo N° 1 : « Comment utiliser le pouvoir de la précision pour attirer une importante somme d’argent »
VidéoN° 2 : « Comment ouvrir vos antennes de la richesse et la prospérité » Vidéo N° 3: « Comment vous libérer de vos freins intérieurs pour atteindre la réussir financière »

Votre 2ème Cadeau:

Les 6 Secrets en OR pour Transformer vos rêves en réalité …                de L’auteur à Succès Napoléon HILL .

Cet auteur à interviewé pendant 20 ans les hommes les plus fortunés de ce monde, des Présidents des USA, des grands inventeurs. Il en tiré une « formule » que TOUS ont utilisés pour construire d’immense fortune. Hill vous invite à appliquer ces 6 principes universels dans votre vie pour voir la réalisations de vos rêves les plus fous !

L’offre du programme subliminal Prospérité –  avec vos 2 cadeaux – est de 33 € seulement ! Profitez dès maintenant de cette fabuleuse technologie de l’esprit au service de votre indépendance financière.

Bien cordialement,

Didier Pénissard

PS : Il est démontré que les individus qui ont atteint la prospérité possèdent une attitude mentale très caractéristique. Ils possèdent un « mental » orienté vers le succès.

Pour Recevoir Immédiatement en téléchargement, validez ici votre commande :

 

Comment se sentir tout petit ?

Comment se sentir tout petit ?

Vous le savez comme moi, nous, êtres humains, sommes des géants pour des fourmis, mais des fourmis pour les constructions humaines comme les buildings ou la tour Eiffel. Voici un lien qui nous remet à notre place si par hasard nous avons oublié qui nous sommes dans l’univers… Vraiment très beau (laissez charger… c’est un site en anglais mais je suis sur que vous comprendrez)

Nous dans l’univers !!!

Imparfaits, libres et heureux…chapitre vingt-huit

(Les extraits que je donne proviennent du livre Imparfaits, libres et heureux de Christophe André. C’est un livre qui m’accompagne et qui accompagne surtout ma reconstruction… J’ai décidé d’en faire partager mes lecteurs parce que je pense que c’est un des meilleurs livres que j’ai lu pour se guérir de tout un tas de choses en rapport avec l’estime de soi ou la confiance en soi.) Les lignes en italiques sont mes propres écrits. Le reste est soit un résumé, soit des phrases tirées du livre.

Imparfaits, libre et heureux
Imparfaits, libre et heureux
La confiance
La confiance

Ne plus se méfier des autres et faire confiance : les bénéfices sont supérieurs aux inconvénients.

La confiance est aussi favorable aux personnes qu’aux groupes humains.

Faire confiance

Faire confiance, c’est accepter de donner à l’autre (ou aux autres…) une part de nous-mêmes sans réellement savoir ce qu’il (ou ils) en fera. La confiance est intuitive, décisionnelle parfois, une espérance, mais par une certitude.

Faire confiance aujourd’hui implique que dans le passé nous ayons eu des exemples allant dans ce sens. Il est évident que si nous avons eu des exemples contraires, nous serons enclins à ne pas donner aux autres notre confiance aujourd’hui…

On peut faire confiance parce qu’on n’a pas confiance en nous-mêmes, du coup on pense que les autres sont tous dignes de confiance, ou nous n’avons pas le courage de faire attention, ou bien au contraire, nous ferons confiance si l’on se connait suffisamment pour cela.

Du coup, nous oserons risquer une part de nous-mêmes car nous aurons la capacité de nous défendre intérieurement. Il est même possible de changer la confiance d’une personne de manière « hormonale ». Il existe une substance appelée ocytocine qui, si on le vaporise sur quelqu’un peut donner à la personne l’illusion de la confiance.

Bien évidemment on comprend le côté pervers de la chose si cette substance se trouve dans de mauvaises mains…

Le côté psychologique peut bien sûr faire évoluer la confiance dans un sens ou dans un autre. Si l’on tombe amoureux par exemple (qui est un sentiment positif) on fera d’autant plus confiance à son partenaire.

Or certains manipulateurs se serviront de ça… Si par contre dans sa vie on a tendance à la dépression, à des phobies sociales, à être négatif, on aura beaucoup de mal à faire confiance. D’autres raisons peuvent conduire à un manque de confiance…

Avantages et inconvénients de la confiance. 

Faire confiance est un risque, être méfiant aussi.

Ainsi, être méfiant implique qu’on soit toujours à surveiller l’autre, à toujours se poser des questions, à avoir des pensées négatives tout au long de la journée. Notre pensée est sans cesse tournée vers cela plutôt que tournée vers l’objectif qui devrait être le nôtre : vivre sa vie simplement… c’est épuisant autant physiquement que psychiquement…

La confiance suppose évidemment d’accepter un risque social relatif, celui de la tromperie ou de la duplicité de nos interlocuteurs, pour un bénéfice palpable, qui est celui de la qualité de vie. « Trop bon, trop con ? Et si les « bons cons » avaient une vie plus heureuse que les « toujours méfiants » ? Et si nous étions condamnés à nous faire avoir de toute façon dans notre vie ? Et si cela ne devait rien – ou beaucoup moins que ce que nous pensons – à la méfiance ou à la confiance ?

Du bon usage de la confiance…

Mieux vaut donc faire confiance a priori ? Si notre objectif est la qualité de vie, la réponse est oui… Autrement dit, la solution réside dans une confiance raisonnable, à donner jusqu’à ce que l’on puisse juger de la situation. Il faut donc quand même laisser la porte ouverte au doute éventuel.

J’ai toujours et naturellement donné ma confiance ainsi. Je mets une échelle de 10/20 lors d’une nouvelle rencontre. Ensuite, le niveau de cette confiance s’élève ou s’abaisse en fonction de l’action ou des paroles des gens que je connais…  Je me suis aperçu il y a quelques années que je n’avais jamais réussi à faire 100 % confiance, mais aussi que je ne pouvais pas être méfiant à 100 %. Il reste toujours un doute d’un côté ou de l’autre…  Par contre, pour ajouter un élément, il faut faire attention à sa propre naïveté. Faire confiance, c’est bien mais à qui ou à quoi ? Et là pour un rêveur comme moi qui voudrais vivre dans un monde meilleur, qui voudrait croire que l’argent se trouve ailleurs que dans une vie « normale » (salarié…), faire confiance en des concepts, des idées, en des gens qui les prônent peut parfois s’avérer « dangereux ». Cependant, je ne regrette jamais mes choix,  car j’estime que l’on apprend toujours de tout. Et que même si l’on répète ses erreurs parfois un peu trop, ça veut dire que l’on a à apprendre encore… 

Bien sûr, il existe des gens qui font d’emblée confiance à 100% ou qui au contraire ne font pas confiance et qui disent : »ils doivent la mériter »

Et pour faire confiance, il ne faut pas le faire en fonction de ses propres doutes mais en fonction du contexte… De ce fait il faut faire attention au fait que parfois, les erreurs des autres sont dues à de la maladresse, de l’incompréhension ou de l’égoïsme mais qu’elles ne sont pas forcément dues à de la malveillance…

La confiance déçue

Evidemment, notre confiance en quelqu’un peut-être trompée. Si cela est fait par malhonnêteté et selon le cas, on peut porter plainte, se plaindre et demander réparation auprès de la personne… ou ne rien faire si celle-ci a disparue. Bon… à ce niveau, il n’y a pas à faire grand chose… Mais il y a une autre catégorie, c’est la maladresse, ou le besoin de se montrer… Dans ce cas, il y a des réponses :

  • Se rappeler que la personne sur qui la trahison en dit le plus, c’est celle qui trahit, non celle qui est trahie.
  • Sous l’effet de la blessure émotionnelle, ne pas généraliser la méfiance ultérieure à tout le genre humain. Continuer d’accorder sa confiance aux personnes fiables.
  • S’en tenir seulement à une méfiance augmentée envers la personne qui a trahi, mais pas forcément lui retirer toute confiance.
  • En parler rapidement à des proches pour se faire aider dans l’évaluation de la gravité de la trahison. Se méfier de la période initiale où l’on ressentira des émotions « chaudes », propres à radicaliser nos jugements.
  • Si ce sont des propos rapportés, toujours vérifier leur portée et leur nature exacte.
  • En parler éventuellement à la personne concernée, mais plus sous forme d’enquête (Peux-tu m’expliquer ou me rassurer ?) que sous forme de reproches ou d’accusations.

 Les bénéfices individuels de collectifs de la confiance mutuelle.

La confiance est fondamentale aux sociétés humaines dans toutes les parties de la société : famille, amis, travail, couple…

La position de confiance mutuelle est celle qui est susceptible d’apporter le plus, à long terme, aux individus comme aux groupes sociaux. 

Une passionnante histoire, le dilemme du prisonnier, est racontée qui illustre bien la difficulté d’avoir confiance, mais aussi les bénéfices que cela engendre.

Le coût collectif de la méfiance est toujours plus élevé que celui de la confiance…

 

Imparfaits, libres et heureux… chapitre vingt-sept.

(Les extraits que je donne proviennent du livre Imparfaits, libres et heureux de Christophe André. C’est un livre qui m’accompagne et qui accompagne surtout ma reconstruction… J’ai décidé d’en faire partager mes lecteurs parce que je pense que c’est un des meilleurs livres que j’ai lu pour se guérir de tout un tas de choses en rapport avec l’estime de soi ou la confiance en soi.) Les lignes en italiques sont mes propres écrits. Le reste est soit un résumé, soit des phrases tirés du livre.

imparfaits, libres et heureux
                                                           Imparfaits, libres et heureux

Envie et jalousie : les émotions du doute de soi et leurs remèdes. 

Voici des défauts (ou des problèmes ?) que je n’ai pas… il faut bien quand même que je n’ai pas tous les défauts de la terre tout de même !! 😉 Cependant, ce sont des caractéristiques que l’on trouve très souvent autour de nous. Si ce n’est pas un mari jaloux, c’est un voisin qui nous envie ou qui envie l’un de ses voisins ou l’un de ses proches. C’est aussi le signe d’une mauvaise estime de soi… basse ou haute fragile. 

Pourquoi je ressens de l’envie ?

« L’apparition de l’envie ou de la jalousie signe l’un des échecs de l’estime de soi, lorsqu’elle cède à la tentation des comparaisons et de la compétition. »

L’envie, c’est le fait de vouloir ce que les autres ont : Une plus grosse voiture que la votre, une meilleure situation, une plus belle femme…

La jalousie, c’est la peur de perdre quelque chose ou quelqu’un que nous avons.

Le sentiment d’envie se fait rarement envers des gens autres que l’entourage proche.

Mais dans les deux cas, cela peut nous amener à avoir des actions destructrices voire violentes.

Si vous avez des enfants, vous savez que l’un peut souvent être jaloux ou envieux de l’autre. D’ou la nécessité lorsqu’on les éduque de leur apprendre à s’estimer, à avoir confiance en eux, à s’aimer pour qu’ils apprennent à avoir par eux même ce qu’ils veulent de façon à ce qu’ils n’envient pas les autres. 

Pour avoir ce sentiment d’envie il faut :

  • Une comparaison sociale – défavorable.
  • Un sentiment d’impuissance à obtenir ce que les autres ont.

Or si l’on continue à avoir ce sentiment, il nous amène à avoir un jugement sévère et faux à l’encontre de ce que l’on pense du « pourquoi on n’obtient pas la même chose que les autres ». On s’enferme dans des réflexes auto-destructeurs qui nous amènent de plus en plus à se dire : »je suis nul, je n’arrive à rien, et la société ne m’aide pas, les amis ne sont jamais là quand on en a besoin…  »

Se libérer de l’envie.

[ L’auteur nous donne quelques exemples pour se libérer de l’envie, cependant je n’adhère pas vraiment à la première ni à la deuxième tant je pense que le respect et l’honnêteté doivent se donner le plus possible…]

  • Perpétrer des commérages sur son entourage sans violence ni émotion négative trop vigoureuse…
  • Médire de la société et habiller son envie d’un discours, plus valorisant socialement, sur l’intolérance à l’injustice.
  • Il faut s’entraîner à ne pas en vouloir à celui qui réussi, à celui qui a ce que vous n’avez pas… ce n’est bien sûr pas facile mais c’est un exercice sain (comme tout ce qui est positif à travailler d’ailleurs)
  • Il faut aussi s’entraîner… à avoir, réfléchir comment faire pour posséder soi-même et agir…

Travailler sur la jalousie

La psychothérapie a encore peu d’expérience de l’aide à apporter aux jaloux pathologiques.

C’est en fait un vaste travail sur soi dont l’estime de soi est une étape. Il faut travailler sur la méthode d’attachement envers les autres (et notamment dans le domaine amoureux)

Comprendre comment dans son enfance cela s’est passé, s’il y a eu rupture des parents, fuite de l’un d’eux, etc…

Evénement inter-blogueur : meilleures astuces pour améliorer sa vie, la suite.

Les meilleures astuces pour améliorer sa vie.

Xavier du blog La loi de l’attraction vient de publier un article lié à l’événement « Les meilleurs astuces pour améliorer sa vie » en mettant à votre disposition tous les liens de tous les sites des auteurs qui ont participé à cet événement.

De plus, il nous a mis à disposition un E-book que je vais vous distribuer GRATUITEMENT. Celui ci récapitule tous les articles participant à l’événement.

 

Que contient cet E-book ?

 

7 clés pour une vie créative + 1 pas vers le bonheur

Par : Thibault Demortier du blog « Vous Avez du Talent »

Cliquez-ici pour découvrir les 7 secrets pour une vie créative sur le blog de Thibault Demortier….>>>


Mes 5 meilleures astuces pour améliorer votre vie :

Par : Jonathan du blog : « Méditer Pour être Heureux ».

Cliquez-ici pour découvrir le reste des 5 astuces pour améliorer votre vie sur le blog de Jonathan….>>>


 

Comment attirer la malchance et toute sorte de malheur dans votre vie avec la loi de l’attraction?

Par Alain Xavier  du blog «  La Loi de l’Attraction »

Voici en 3 points ce que vous devez faire ou ce que vous faites déjà pour attirer la malchance dans votre vie.


Les meilleures astuces pour surmonter la dépression  et améliorer sa vie

Par Dominique Dudon du blog « Les Relations Humaines Positive »

Cliquez-ici pour voir comment surmonter la dépression pour améliorer votre vie…>>>


Comment louer un appartement qui rapporte pour améliorer sa vie

Par Michel Milénot  du blog « Véritable Indépendance Financière »

Cliquez-ici pour voir pourquoi et comment améliorer votre vie avec l’immobilier…>>>


Les Meilleures Astuces de Lysiane pour Améliorer sa vie

Par Lysiane du blog «  Rire Sa Vie »

Cliquez-ici pour voir les astuces de lysiane pour améliorer votre vie….>>>


Comment développer les idées positives pour attirer le bonheur dans votre vie ?

Par Alain Xavier  du blog  « La loi de l’attraction »

Cliquez-ici pour voir comment développer les idées positives pour attirer le bonheur dans votre vie….>>>


La loi de l’attraction: Êtes-vous victime de votre destin? Analysons

Par Alain Xavier du blog «La loi de l’attraction » 

Pourquoi la notion de destin n’a aucun sens?

Cliquez-ici pour lire la suite….>>>>

 

Le livre à télécharger : Les Meilleures Astuces Pour Améliorer votre vie et Être plus Heureux au Quotidien

Meilleures Astuces 5

 

événement inter-blogueur : les meilleures astuces pour améliorer sa vie

Cet article participe à l’événement Inter blogueur «meilleures astuces pour améliorer sa vie» à l’Initiative de Alain Xavier du blog la loi de l’attraction. Améliorer sa vie, c’est ce que propose mon blog « Les relations humaines positives ». Je vais donc vous proposer de voir en revue les quelques petites choses que j’ai pu apprendre lorsqu’on est en dépression, mais que l’on voudrait être bien

Une dépression, pour qui, pourquoi ?

Je ne vais pas revenir sur la définition de la dépression, je vous invite à revenir sur l’article provenant également d’un événement inter-blogueur (que j’ai eu le plaisir de remettre sur mon site ce matin ! ) : Penser et agir, à quel moment devez-vous passer à l’action ? Tout  le monde peut-être toucher par une dépression. Et même ceux qui vomissent sur les dépressifs. Pourtant, être dépressif ne doit pas nous empêcher de vivre. Et en dehors des crises où (parfois), on a envie de se suicider, il existe des moyens de se sentir bien et d’améliorer son état et donc d’améliorer sa vie.

Première chose, faire un petit bilan.

La première étape est de faire un petit bilan de sa vie. Un bilan sincère. Exit les sentiments qui nous font nous sentir nuls. Balayons d’une main l’habitude de nous traiter de con à chaque action. Non ! Qu’ai-je fais dans ma vie qui vaille le coup ?  On va lister un maximum de choses sur un cahier (parce que sur une feuille volante… elle va voler c’est sur ! ) que l’on a fait de bien dans sa vie. Ça peut être de petites choses comme une habitude que l’on a dans sa vie de vider les poubelles chaque mardi soir. En soi, ce n’est rien, mais quand on a une vie très dérangée, de savoir que malgré tout, nous avons parfois des habitudes non néfastes peut être un bon pas pour commencer à améliorer sa vie.

  • Je fais à manger et je le fais bien (en général)
  • je lis
  • je m’instruis
  • je suis à l’écoute des autres

… A vous de voir pour vous ce que vous pouvez trouvez, faites cet exercice chaque jour, pendant quelques jours, surtout en ayant une estime de soi très basse.

Agir un peu, c’est mieux que de ne rien faire.

Réfléchir, c’est bien agir c’est mieux ! Après avoir réfléchi à ce qu’on a fait de positif dans la vie, il faut passer à l’action. Non seulement pour reproduire ces actions positives, mais aussi pour en trouver d’autres. Et n’allez pas me dire  » ben oui mais je ne peux pas escalader le Kilimandjaro, j’ai perdu un pied !  » Agir, c’est faire chaque jour, une petite chose pour toujours s’améliorer un peu plus. Et une chose que l’on n’a pas forcément l’habitude de faire naturellement. Votre maison n’est pas toujours bien ranger ? Prenez une pièce et ranger là. Et faite en sorte qu’elle soit rangée chaque jour même si les autres ne le sont pas comme vous le voudriez Et puis peu à peu, vous ferez le reste. Bref, à vous de trouver les actions que vous pourriez mettre en place…

Instruisez-vous !

Sur ce blog, je vous conseille un livre qui, me semble-t-il, devrait être la clé de voûte de notre vie : Imparfaits, libres et heureux. Ce livre parle d’estime de soi. Si nous ne nous estimons pas, nous ne pouvons pas aimer les autres, nous ne pouvons pas réagir comme il le faudrait face à des « agressions » (mais qui ne le sont en fait pas) de la vie courante. Nous serons timide, nous « n’oserons pas », nous aurons l’impression de « regards des autres » malveillants… (voici d’ailleurs un premier lien vers un résumé de ce livre, lien qui vous amènera, à chaque fin d’article vers un autre lien, suite de l’article) Bref, je vous conseille de lire ce type de livres ou des livres de développement personnel, qui apporteront à votre vie une émulation capable de l’améliorer grandement. Mais il ne suffit bien-sûr pas de lire, mais aussi et surtout d’appliquer ce qui est écrit

Faites-vous aider !

Il n’y a pas de honte à se faire aider. Voir un psy aujourd’hui est tout ce qu’il y a de plus banal et ceux qui se moqueront, conseillez leur… d’aller en voir un aussi !! 😉 D’ailleurs il n’y a pas que des psy. Il y a aussi des « accompagnants ». Ceux-ci peuvent avoir plusieurs rôles. Par exemple, un accompagnant au sein d’une association peut aller visiter des malades longues durées pour leur apporter du soutien, ou tout simplement pour casser un peu leur solitude. Il peut aller voir des personnes âgés, il peut aussi soutenir des enfants, des ado mal dans leur peau. Puis, un accompagnant peu aussi vous aider dans les passes difficiles à la place ou en complément d’un psy dans votre vie de tous les jours lorsque vous n’allez pas bien du tout…

Patience !

Se sortir d’une dépression, c’est parfois un long combat qui demande du temps, de la patience, du travail sur soi, mais qui à terme est payant, vous vous sentirez heureux. Bien entendu, la sortie de votre dépression et l’amélioration de votre vie se fera à une vitesse qui dépendra de votre implication propre. Si, comme j’en connais, vous vous contentez de raconter à un psy seulement ce qui vous arrange et non pas ce qui vous dérange vraiment, la thérapie ne servira à rien… Améliorer sa vie est un combat de tous les jours. Il faut se dire que chaque instant doit être utilisé pour ça. Mais il ne faut pas le faire sous la contrainte, mais doit être un VRAI choix.

Imparfaits, libres et heureux… Chapitre vingt-sept

(Les extraits que je donne proviennent du livre Imparfaits, libres et heureux de Christophe André. C’est un livre qui m’accompagne et qui accompagne surtout ma reconstruction… J’ai décidé d’en faire partager mes lecteurs parce que je pense que c’est un des meilleurs livres que j’ai lu pour se guérir de tout un tas de choses en rapport avec l’estime de soi ou la confiance en soi.) Les lignes en italiques sont mes propres écrits. Le reste est soit un résumé, soit des phrases tirés du livre.

imparfaits, libres et heureux
imparfaits, libres et heureux

Envie et jalousie : les émotions du doute de soi et leurs remèdes.

Voici des défauts (ou des problèmes ?) que je n’ai pas… il faut bien quand même que je n’ai pas tous les défauts de la terre tout de même !! 😉 Cependant, ce sont des caractéristiques que l’on trouve très souvent autour de nous. Si ce n’est pas un mari jaloux, c’est un voisin qui nous envie ou qui envie l’un de ses voisins ou l’un de ses proches.

C’est aussi le signe d’une mauvaise estime de soi… basse ou haute fragile.

« L’apparition de l’envie ou de la jalousie signe l’un des échecs de l’estime de soi, lorsqu’elle cède à la tentation des comparaisons et de la compétition. »

L’envie, c’est le fait de vouloir ce que les autres ont : Une plus grosse voiture que la votre, une meilleure situation, une plus belle femme…

La jalousie, c’est la peur de perdre quelque chose ou quelqu’un que nous avons. Le sentiment d’envie se fait rarement envers des gens autres que l’entourage proche. Mais dans les deux cas, cela peut nous amener à avoir des actions destructrices voire violentes.

Si vous avez des enfants, vous savez que l’un peut souvent être jaloux ou envieux de l’autre. D’ou la nécessité lorsqu’on les éduque de leur apprendre à s’estimer, à avoir confiance en eux, à s’aimer pour qu’ils apprennent à avoir par eux même ce qu’ils veulent de façon à ce qu’ils n’envient pas les autres. Pour avoir ce sentiment d’envie il faut :

  • Une comparaison sociale – défavorable.
  • Un sentiment d’impuissance à obtenir ce que les autres ont.

Or si l’on continue à avoir ce sentiment, il nous amène à avoir un jugement sévère et faux à l’encontre de ce que l’on pense du « pourquoi on n’obtient pas la même chose que les autres ».

On s’enferme dans des réflexes auto-destructeurs qui nous amènent de plus en plus à se dire : »je suis nul, je n’arrive à rien, et la société ne m’aide pas, les amis ne sont jamais là quand on en a besoin…  »

Se libérer de l’envie.

[ L’auteur nous donne quelques exemples pour se libérer de l’envie, cependant je n’adhère pas vraiment à la première ni à la deuxième tant je pense que le respect et l’honnêteté doivent se donner le plus possible…]

  • Perpétrer des commérages sur son entourage sans violence ni émotion négative trop vigoureuse…
  • Médire de la société et habiller son envie d’un discours, plus valorisant socialement, sur l’intolérance à l’injustice.
  • Il faut s’entraîner à ne pas en vouloir à celui qui réussi, à celui qui a ce que vous n’avez pas… ce n’est bien sûr pas facile mais c’est un exercice sain (comme tout ce qui est positif à travailler d’ailleurs)
  • Il faut aussi s’entraîner… à avoir, réfléchir comment faire pour posséder soi-même et agir…

Travailler sur la jalousie

La psychothérapie a encore peu d’expérience de l’aide à apporter aux jaloux pathologiques. C’est en fait un vaste travail sur soi dont l’estime de soi est une étape. Il faut travailler sur la méthode d’attachement envers les autres (et notamment dans le domaine amoureux) Comprendre comment dans son enfance cela s’est passé, s’il y a eu rupture des parents, fuite de l’un d’eux, etc…

Relation d’aide

La vidéo :

 

Cette vidéo est là pour vous présenter qui je suis et ce que je peux faire pour vous…

N’hésitez pas à me laisser des commentaires, me poser des questions, me faire des suggestions.
 

Dans la vidéo je parle de tarif… J’ai beaucoup d’activités parce que j’essaye de cumuler les activités qui me plaisent.

Tarif

Je ne demande « que » 25 € par entretien. C’est très peu par rapport aux pratiques qui se font habituellement. Mais comme je l’ai déjà dit souvent, mon désir est d’aider le plus de monde possible. Or on sait que ceux qui ont besoin d’être aidé sont aussi ceux qui ont le moins de moyen…

Quant aux modalités de paiement, ce sera par PAYPAL car c’est une plateforme sécurisée, que c’est facile à mettre en place. Nous verrons au moment voulu comment faire.

 

Article en lien avec celui-ci : Des solutions pour vous.

Les relations dans le couple qui se dégradent peuvent se guérir

Les relations dans le couple qui se dégradent peuvent se guérir.

Ha, l’amour, que c’est beau…

Au coin d’une table, je vois une femme. J’ai eu un choc en la voyant ! Mon coeur s’est mis à battre plus fort, mes yeux se sont illuminées, j’ai cette impression qu’autour de moi, l’air est plus léger, plus brillant aussi. Je la regarde, elle me regarde, j’ai l’impression qu’il se passe quelque chose… Je décide alors de me lever pour la rejoindre… Je ne sais pas pourquoi, une force mystérieuse me donne un coup de pied alors que d’habitude, je n’en suis pas capable… Je lui offre un verre, elle accepte… Je suis comme dans un rêve, je plane au dessus du monde, et elle m’accompagne. Nous faisons connaissance, nous parlons, toujours et encore, nous nous regardons et nous avons l’impression de nous comprendre facilement… Je dois y aller j’ai un rendez-vous… la réalité reprend le dessus difficilement mais la vie continue… la vraie vie… Je lui demande son numéro de téléphone, elle accepte… nous nous rappellerons pour continuer cette charmante conversation, banale au demeurant mais tellement… belle, irréelle… Je pars, en la regardant du coin de l’œil… elle me regarde partir… Je continue à planer mais la réalité reprend tout doucement le dessus. J’ai l’impression de quitter un rêve merveilleux et dont on n’a pas envie de sortir… …

10 ans plus tard…

– Vraiment tu me fais chi…, le jour où je t’ai rencontré, j’aurais mieux fait de me casser une jambe !!

L’amour brisé ?

Ce genre d’histoire, il s’en passe des millions dans le monde. Une belle rencontre où l’on a l’impression que tout semble simple, irréel, une aventure qui promet une vie heureuse. Puis quelques années plus tard, on se pose beaucoup de questions, les choses ne sont pas aussi simples, on se déchire, on a l’impression que l’amour s’est envolé…

Et pourtant… Vous avez changés avec le temps qui passe mais vous êtes toujours les mêmes. « Simplement », vous ne vous êtes pas aperçu que vous étiez différents, que le fonctionnement homme-femme n’était pas le même.

Vous n’avez pas appris que de vivre une relation, c’est comme toute chose, il y a des règles, des attitudes, du respect et que vos défauts, même s’ils sont naturels, peuvent être corrigés que ce soit individuellement ou en couple…

Est-ce trop tard docteur ?

Non, ce n’est pas trop tard. Vous adressez à moi, c’est avoir une solution pour sortir du mauvais chemin dans lequel vous passez.

Contactez-moi !!

 

[contact-form-7 id= »240″ title= »Formulaire de contact 1″]

Articles en lien avec celui-ci : Des solutions pour vous

: Relation d’aide

Imparfaits, libres et heureux…chapitre vingt-six

(Les extraits que je donne proviennent du livre Imparfaits, libres et heureux de Christophe André. C’est un livre qui m’accompagne et qui accompagne surtout ma reconstruction… J’ai décidé d’en faire partager mes lecteurs parce que je pense que c’est un des meilleurs livres que j’ai lu pour se guérir de tout un tas de choses en rapport avec l’estime de soi ou la confiance en soi.) Les lignes en italiques sont mes propres écrits. Le reste est soit un résumé, soit des phrases tirés du livre.

imparfaits, libres et heureux
imparfaits, libres et heureux

Mettre les rapports sociaux sur les bons rails : se méfier de l’irrésistible réflexe des comparaisons et refuser les compétitions inutiles.

Nous avons tous tendances dans la vie à vouloir se comparer aux autres. L’exemple le plus flagrant sont les jeunes filles (et parfois moins jeunes) se comparant aux tops modèle, aux stars dans les magazines ou à la télévision.  On sait de plus en plus que toutes ses stars sont « retouchées » pour donner une certains image de la beauté. Malheureusement cela peut pour les gens fragiles donner des résultats très négatifs qui dans le pire des cas peut aller jusqu’à la boulimie ou l’anorexie. Tout ça parce que ces jeunes femmes ont voulu se comparer à des chimères

Dans un autre ordre d’idée, il existe les compétitions dans les entreprises ou entre entreprise qui incitent les manager ou les employés à essayer de faire toujours mieux. Si cela peut-être bon pour l’entreprise, c’est aussi une très mauvaise idée pour les gens qui ont une estime de soi basse ou forte fragile. Car cela revient à créer des tensions, ou des violences qu’elle soient verbales ou physiques qui détruisent les rapports humains et surtout notre propre estime de soi… Ces « instincts » viennent bien sur de notre lointain passé ou la survie dépendait de cette supériorité et cette compétition. Seulement aujourd’hui, est ce vraiment nécessaire dans les rapports humains ?

Je me compare et… je me console ou je me désole ? 

Quelques phénomènes qui activent les comparaisons sociales :

  • Focaliser sa conscience sur soi
  • être dans le doute sur soi-même
  • Se trouver en échec
  • être à la foi en difficulté et dans le doute double l’intensité de la tentation…

Plus on se compare aux autres et plus on a tendance à ressentir des états d’âme négatifs.

Attention donc à ne pas se focaliser sur ces instincts car c’est plutôt destructeur. Il ne s’agit pas de rentrer en compétition dans tous les domaines de sa vie : Observer et analyser pour savoir si sa femme est plus belle que les autres, si ses enfants sont plus intelligents que ceux de ses amis peut atteindre au ridicule à un point tel qu’on peut perdre ses amis et perdre pied dans sa propre vie également. 

 La compétition ne nous tire pas forcément vers le haut.

On sait que les gens « ordinaires » vont souvent critiquer le milieu des affaires en disant : » pour réussir il faut être un requin ». Ce n’est bien sur pas toujours vrai mais pourtant il existe de nombreuses personnes qui estiment qu’effectivement il faudra marcher sur la tête des autres pour que eux réussissent. Or c’est une idée extrêmement destructrice en matière d’estime de soi (bien sur je ne parle pas de la violence engendrée envers les autres…)

L’estime de soi préfère l’amour au pouvoir.

Il y a un terme qui s’appelle « l’acceptance ». c’est « l’expérience de la popularité » (Je ne connaissais pas ce terme et j’avoue que sur les dicos d’internet, je n’ai trouvé qu’une définition qui a trait à la physique… 😉 ) Autrement dit, il vaut mieux de bons rapports sociaux pour réussir dans la vie que d’entrer en compétition avec les autres. Car pour l’estime de soi il est préférable d’avoir de bons amis et de bons rapports avec eux (ainsi bien sur que la famille, les collègues..) que de vouloir toujours être le meilleurs par rapport à eux (et de le montrer…) Mais bien évidemment, la compétition doit rester telle quelle si elle est un but en soi : je vois mal un coureur de 100 m renoncer aux compétitions bien sur 😉

Modèle et anti-modèles : comment s’inspirer d’autrui pour progresser.

Si l’on veut se comparer aux autres, il est important de le faire non dans un but de compétition mais dans un but de se développer : c’est l’apprentissage social ou le développement personnel. Rappelons nous lorsque nous étions enfants : Pour apprendre, nous imitions nos parents ou les gens qui nous entouraient. Apprendre à parler, apprendre à marcher… Or même adulte, nous avons tendance à faire de même (dans les rapports sociaux bien sur…) soit nous voulons faire mieux que nos voisins en ayant une plus grosse voiture, une plus belle femme, soit au contraire si nous les jalousons, nous préférons nous comparer à eux en les critiquant.
(Pour les enfants,observez les vôtres attentivement pendant plusieurs semaines et mois. D’ailleurs ce serait un excellent exercice à faire. Vous vous apercevriez que nos enfants ne font pas ce qu’on leur dit – en tout cas pas toujours – mais ce qu’ils observent. Et pas pour nous imiter forcément et faire le mieux, mais parce qu’ils veulent prendre ce qu’il y a de plus facile à faire, ou prendre ce que nous montrons le plus. Ainsi, s’ils voient que nous, parents, nous disputons souvent en criant, ils vont avoir l’habitude aussi de crier dans leurs jeux, ou lorsque nous les disputons parce qu’ils croient que c’est la « normalité ». Et, d’un enfant à l’autre, ils ne vont pas prendre la même chose. Un enfant va prendre la nervosité de sa mère, alors que le second va prendre le calme de son père. D’où la nécessité lorsque nous éduquons nos enfants de nous améliorer pour ne montrer que ce qu’il y a de mieux à nos enfants de façon à ce qu’ils fassent le meilleurs eux-même. )
Dans une interview de la chorégraphe Marta Graham, celle ci a dit à propos de ce sujet de « comparaison, créativité, originalité, imitation » que : – » Nous sommes tous des voleurs (autrement dit nous ne créons pas mais nous copions…), mais au bout du compte, nous serons seulement jugés sur deux choses : qui avons-nous choisi de dévaliser, et qu’en avons-nous fait ? » « Après avoir beaucoup observé, beaucoup comparé, on arrive un jour à ce qui ressemble à une forme de sagesse de l’estime de soi :
la capacité de se comparer aussi à soi-même.
A celle ou celui que nous étions il y a quelques mois ou quelques années. A celle ou celui que nous sommes dans nos bons ou nos mauvais jours. Sans doute l’un des meilleurs moyens de pratiquer le développement personnel : en se vivant comme l’artisan perpétuel de soi… »